N'annulons pas tous les événements prévus en 2020 !

0 a signé. Prochain objectif : 15 000 !


Une cinquantaine de structures s'unissent et s'opposent à l'annulation des festivals en 2020. Désirant disposer d'un délai supplémentaire, les acteurs rédigent la lettre ci-dessous à l'attention du Ministère de la Culture.

-

Face à la propagation du Covid-19 en France, des structures représentant certains acteurs de la scène culturelle ont trouvé bon de souffler l’idée qu’un report des festivals à 2021 serait la meilleure hypothèse pour la survie du secteur. Cette idée n’est ni raisonnable, ni souhaitable, ni représentative de l'ensemble des acteurs loin s'en faut.

À l’exception de quelques mastodontes de l’industrie musicale notamment internationaux, les grands acteurs de l’événement français n’ont pu souscrire à des assurances afin de garantir leurs pertes abyssales.

1) Nous devons dépasser l’incertitude afin de​ rassurer la population et les différents acteurs. Nous demandons aux autorités compétentes d’annoncer les préconisations d’organisation des grands événements et de les mettre à jour aussi fréquemment que possible.

2) Nous, organisateurs de grands événements culturels français, conscients du caractère exceptionnel de la situation, travaillons depuis février avec les différentes institutions pour répondre au mieux à cette crise inédite. Nous adapterons le format de nos manifestations et mettrons en place toutes les mesures sanitaires qui s’imposent.

3) Nous sommes en mesure d’accompagner nos événements avec flexibilité et pouvons attendre la fin du confinement pour prendre les décisions adaptées.
À ce jour, un décret d’interdiction systématique serait une condamnation injuste pour l’ensemble des acteurs.

4) L’hypothétique désistement d’artistes internationaux conduira les organisateurs à repenser leur programmation et à s’appuyer sur la richesse et la diversité de nos artistes français.

5) Au sortir du confinement il y a fort à penser que la demande de loisir et de divertissement de groupe explose. L’offre culturelle française doit être en capacité de répondre favorablement aux besoins de la population.

6) Nos structures doivent prendre part à la relance économique et à l’attractivité. En effet, ​nos événements attirent près de 5 000 000 consommateurs culturels chaque année. Cela représente des centaines de millions d’euros réinjectés dans les économies locales et des retombées indirectes pour les secteurs de l’hôtellerie, de la restauration, des loisirs, du transport, du tourisme… (secteurs également fortement touchés par cette crise). Plus encore, des dizaines de milliers d’emplois directs et indirects sont menacés. Ce sont autant d’hommes et de femmes qui vont se retrouver sans activité durant de longs mois. La situation laisse présager le pire pour un secteur au modèle économique déjà fragile... Notre objectif est de rendre compte des réalités et spécificités des acteurs de nos territoires.  

Au regard de ces éléments, nous sollicitons, Monsieur le Ministre, que tout soit mis en oeuvre pour garantir la bonne tenue de tous les événements estivaux qui le souhaitent si la situation sanitaire le permet.

-

Nous avons besoin de votre soutien afin de préserver la richesse culturelle de nos territoires et la survie de notre écosystème. Rejoignez-nous et partagez la pétition !

LES SIGNATAIRES

DELTA FESTIVAL / INSANE / PLAGES ELECTRONIQUES / ARTY FARTY, NUITS SONORES / EMF / FAMILY PIKNIK POSITIV FESTIVAL / ACONTRALUZ / CHATEAU PERCHE / MUSICAL RIOT - DUB STATION FESTIVAL / IMPACT, PSYMIND RITUEL DAYS / MADAME LOYAL / BAT RECORDS / COCORICO ELECTRO / ALCHIMIE MUSIC FESTIVAL / CARACOLE / PARIS ELECTRONIC WEEK / TECHNO PARADE / LA QUARANTAINE / ENTENTE NOCTURNE FESTIVAL / POSSESSION SMAE (SYNDICAT MÉTROPOLITAIN DES ACTEURS DE L’ÉVÉNEMENT) / NATURAL GAMES / WORLD TRANCE LABEL VALETTE FESTIVAL / BPM CONTEST / PIKNIC ELECTRONIK + JOCKEY DISQUE / KOLORZ FESTIVAL /EVASION FESTIVAL