Soutenez une collègue enseignante victime d'une mutation-sanction

0 a signé. Prochain objectif : 10 000 !


Une collègue enseignante et représentante du personnel est victime d'une « mutation dans l'intérêt du service » à cette rentrée scolaire, ce qui s'apparente à une sanction déguisée au vu de son engagement dans le dossier du lycée de Chamalières (académie de Clermont-Ferrand) où un collègue s'est suicidé en septembre 2019 et où il fallait dénoncer des violences managériales. C'est inadmissible !

Pour tenter de trouver des solutions à la situation du lycée, cette représentante SNALC a initié de nombreuses démarches auprès des personnels pour les accompagner, auprès des instances rectorales pour avoir leur écoute, auprès d’autres syndicats pour obtenir leur soutien, auprès du CHSCTA, auprès de la presse locale et nationale, etc. Bref, avec l'appui et le soutien des instances locales et nationales du SNALC, elle a courageusement accompli son travail de représentante syndicale.

En l'absence d'arguments justifiant la mutation dans l'intérêt du service de notre collègue, nous sommes amenés à penser que cette décision s'apparente plus à la volonté de la "punir", doublée d'une entrave à l'exercice syndical !

L’éducation nationale, non seulement ne protège pas ses personnels de toutes les violences managériales de plus en plus fréquentes, mais sanctionne un représentant syndical qui les dénonce.

 Nous voulons l'annulation de cette décision totalement injustifiée. Témoignez de votre soutien en signant la pétition.