Pour une commission d'enquête parlementaire sur la mort de Steve

0 a signé. Prochain objectif : 200 !


Le jour même où était annoncée la mort de Steve Maia Caniço, le rapport de l'IGPN (gardé secret depuis le 16 juillet) déclarait que son décès n'avait aucun lien avec l'intervention policière. Cela ne nous surprend guère : les plaintes déposées lors des mobilisations sociales de ces derniers mois à propos des pratiques policières dangereuses n'ont pas abouti. Le gouvernement tente de masquer les responsabilités policières en impliquant d'autres acteurs ; nous ne serons pas dupes. D'autant qu'en 2017 la police avait renoncé à une intervention dans une situation similaire.
Nous réclamons une commission d'enquête parlementaire sur les circonstances de la mort de Steve.
Plus que jamais, il est indispensable que se mobilisent celles et ceux qui n'acceptent pas qu'un jeune soit contraint de fuir en se jetant dans la Loire alors qu'il est en train de danser le jour de la fête de la musique.