MANIFESTATION AMICALE LE 1er SEPTEMBRE DEVANT LE LOGEMENT DE FONCTION D'ALEXANDRE BENALLA

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


PAS D'EXPULSION SANS RELOGEMENT ET TRANSPARENCE DANS L'ATTRIBUTION DES LOGEMENTS SOCIAUX

ATTRIBUTION DU LOGEMENT DE FONCTION D’ALEXANDRE BENALLA A UNE FAMILLE BENEFICIAIRE DU DALO EXPULSEE OU MENACEE D’EXPULSION IMMINENTE AVEC LE CONCOURS DE LA FORCE PUBLIQUE AUTORISE PAR LE PREFET DE POLICE DE PARIS

Monsieur le Préfet de police de Paris,

Vous avez octroyé, il y a quelques jours, le concours de la force publique pour que l’huissier de justice puisse procéder, sous la contrainte policière, à notre expulsion du domicile que nous occupons depuis la naissance de notre enfant, aujourd’hui adolescent, et qui se trouve dans un état de santé critique.

Nous n’espérons pas vous voir revenir sur cette décision que votre directeur de cabinet a signé en votre nom, deux mois après la demande que lui a soumise l’huissier en charge de l’exécution de la mesure d’expulsion, sans tenir compte des enquêtes de police et des services sociaux, pour le moins réservées quant à une telle mesure au vu de notre situation que je n’entends pas détailler ici.

Elle ressemble à celles de tant d’autres familles, expulsées l’été, sans proposition de relogement.

C’est, un peu en leur nom, que ce matin, j’ai décidé de vous adresser ce courrier et de le mettre en ligne sous forme de pétition.

Notre demande est toute simple. Nous aimerions vous voir intercéder auprès de la Présidence de la République afin que nous soit octroyé, au titre du Droit Au Logement Opposable (DALO), le logement dont bénéficiait M. Alexandre Benalla, Quai Branly.

Quelle que soit la surface de ce logement, son exposition, son étage, ses défauts éventuels, il nous conviendra mieux que le recours, à défaut d'alternative, aux hypothétiques possibilités d'hébergement du 115.

Bien évidemment, nous consentons à l’avance à ce que ce logement soit attribué par vos soins à toutes les familles et à toute personne seule, DALO ou pas, dont vous estimerez la situation plus urgente que la nôtre.

Ne voyez, je vous prie Monsieur le Préfet, aucune provocation dans cette démarche.

Ces lignes écrites sans effort de style ou d’attention à l’orthographe et à la syntaxe ne cherchent pas à susciter la moindre émotion chez le grand serviteur de l’Etat que vous êtes sans doute mais à vous rappeler, si besoin est, les obligations auxquelles vous soumet la loi DALO, notamment en termes de proposition d’une solution de relogement avant qu’il ne soit procédé à l’expulsion.
L’appartement dont bénéficiait Monsieur Alexandre BENALLA est semble-t-il définitivement vacant. Aucun chef de mission, espérons-le, ne sera plus affecté à la sécurité du Président de la République dont la sécurité est assurée par les services compétents.
Alors faites en sorte Monsieur le préfet que l’attribution de ce logement, au titre du DALO, puisse éviter la précarisation d’au moins une famille ou d’une personne seule.



FAMILLE DALO compte sur vous aujourd'hui

FAMILLE DALO DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE a besoin de votre aide pour sa pétition “MANIFESTATION LE 1er SEPTEMBRE DEVANT LE LOGEMENT DE FONCTION D'ALEXANDRE BENALLA, 11 QUAI BRANLY, PARIS 7.”. Rejoignez FAMILLE DALO et 1 299 signataires.