Confirmed victory
Petitioning PR Team Mango and 3 others

Mango doit retirer sa gamme de bijoux " style esclave " - cc @Mango #BijouxStyleEsclave

Mise à jour du 6 mars à 17h: À la suite des excuses présentées par la marque Mango pour ses bijoux “style esclave” le lundi 4 mars, nous publions aujourd'hui le communiqué ci-joint.

-----

Mise à jour du 4 mars à 13h30: en réponse à notre pétition, Mango vient de retirer en partie les occurrences du mot "esclave" sur sa collection de bijoux et prétend qu'il s'agit d'une erreur de traduction ! Continuons la mobilisation pour obtenir des excuses publiques et le retrait de ces créations.

---

L'esclavage n'est pas fashion !

Nous venons de découvrir que la marque de prêt-à-porter Mango commercialisait une parure de bijoux "style esclave". Ces bijoux formés de chaînes sont censés faire de l'esclavage un objet de fantaisie et de mode.
L'entreprise Mango banalise ainsi des tragédies qui ont traversé l'histoire de l'humanité et qui frappe encore aujourd'hui des millions d'êtres humains dans le monde.
Pour mémoire les traites et l'esclavage ont fait des dizaines de millions de victimes, provoquant des drames familiaux irréversibles et vidant le continent africain de ses forces vives. La capture, la déportation et le travail forcé de ces être humains s'est accompagné de violences inouïes : coups, amputations, viols, meurtres etc. Leurs conséquences sont encore visibles aujourd'hui, les descendants d'esclaves appartenant aux franges les plus pauvres de la population des anciennes puissances esclavagistes.
C'est pour cette raison qu'en 2001, la France a promulgué la loi Taubira, énonçant : "La République française reconnaît (..) que la traite négrière transatlantique ainsi que la traite dans l'océan Indien (...) et l'esclavage constituent un crime contre l'humanité."

En réduisant ce crime contre l'humanité à un ornement décoratif, Mango manque gravement à l'éthique qu'une telle marque devrait porter. L'esclavage n'est pas un " style " pour fashionistas en mal de sensation fortes, ni un créneau commercial. C'est un drame dont il faut respecter la gravité.

A travers cette pétition nous demandons le retrait de tous les objets ainsi que des excuses de Mango qui à travers ces "créations" offense la mémoire des victimes de l'esclavage, leurs descendant-e-s ainsi que celles et ceux qui respectent la dignité humaine.

Interpeler Mango sur Twitter : @Mango  et sur Facebook: https://www.facebook.com/mango.com

Letter to
PR Team Mango
Customer Services Mango
Directrice générale de Mango Lidia Meca
and 1 other
Directeur de la responsabilité sociale de l'entreprise Mango Xavier Carbonell
L'esclavage n'est pas fashion !

Nous venons de découvrir que votre marque de prêt à porter Mango commercialisait une parure de bijoux "style esclave". Ces bijoux formés de chaînes sont censés faire de l'esclavage un objet de fantaisie et de mode.
Votre entreprise banalise ainsi des tragédies qui ont traversé l'histoire de l'humanité et qui frappe encore aujourd'hui des millions d'êtres humains dans le monde.

Pour mémoire les traites et l'esclavage ont fait des dizaines de millions de victimes, provoquant des drames familiaux irréversibles et vidant le continent africain de ses forces vives. La capture, la déportation et le travail forcé de ces être humains s'est accompagné de violences inouïes : coups, amputations, viols, meurtres etc. Leurs conséquences sont encore visibles aujourd'hui, les descendants d'esclaves appartenant aux franges les plus pauvres de la population des anciennes puissances esclavagistes.
C'est pour cette raison qu'en 2001, la France a promulgué la loi Taubira, énonçant : " La République française reconnaît (..) que la traite négrière transatlantique ainsi que la traite dans l'océan Indien (...) et l'esclavage constituent un crime contre l'humanité."

En réduisant ce crime contre l'humanité à un ornement décoratif, Mango manque gravement à l'éthique qu'une telle marque devrait porter. L'esclavage n'est pas un "style" pour fashionistas en mal de sensation fortes, ni un créneau commercial. C'est un drame dont il faut respecter la gravité.

A travers cette pétition nous vous demandons le retrait de tous les objets ainsi que des excuses de Mango qui à travers ces "créations" offense la mémoire des victimes de l'esclavage, leurs descendant-e-s ainsi que celles et ceux qui respectent la dignité humaine.