Mais pour rester chez soi, il faut un chez soi !

0 a signé. Prochain objectif : 150 000 !


Monsieur le Premier ministre,

Notre pays traverse une crise sanitaire sans précédent. Les Françaises et Français, confinés chez eux, adoptent progressivement les gestes barrière qui sauvent. Notre quotidien change, nos vies sont bouleversées, nous restons chez nous. Confinés mais chez nous.

Mais pour rester chez soi, il faut un chez soi.

Comment est-on confiné quand on est sans domicile ? Pour ceux qui vivent dans la rue, les plus fragiles d’entre nous, la vie est chaque jour un peu plus dure. Il y a urgence. Urgence à leur permettre d’accéder aux soins nécessaires pour ceux qui sont touchés par le CoVid-19. Urgence à débloquer des moyens supplémentaires pour les associations qui interviennent sur le terrain. Urgence à aider les collectivités locales qui organisent le confinement des personnes sans abri.

Autrement, les sans domicile fixe, les mineurs isolés, les familles et personnes exilées qui sont sur le territoire français risquent de faire partie des oubliés de la crise sanitaire. 

Des solutions existent. Les représentants du secteur de l’hôtellerie se sont mis, par exemple, à la disposition du gouvernement pour offrir des solutions de relogement. Il faut agir vite, sinon le risque de mortalité chez les personnes sans abri risque de s’accélérer et cette crise sanitaire peut se transformer en désastre humanitaire.

Si nos vies doivent changer grâce à cette crise, c’est dans le sens d’une plus grande fraternité car cette crise sans précédent révèle les failles insupportables d’une société incapable de proposer à toute sa population un logement digne et durable.

Les paroles du président de la République ont marqué les esprits. Nous l’avons entendu. Il a parlé d’une guerre à mener contre un ennemi invisible. Une guerre... Il connaît suffisamment l’Histoire pour savoir que les guerres ont toujours donné naissance à de nouvelles formes de solidarité. 

Si rien ne doit être comme avant cette crise, faisons-en sorte que nos actes changent dès maintenant. Ce n’est pas en détournant le regard que nous parviendrons à nous en sortir, c’est en surmontant collectivement les échecs de notre modèle de développement et en aidant ceux qui sont restés depuis trop longtemps au bord du chemin.

Ceux-là n’ont ni syndicat ni confédération pour les représenter, pas de revendications à vous adresser, pas de « charges » ni d’impôts à reporter. Ils sont pourtant touchés comme les autres et, plus fragiles encore, ils ont plus de risque que les autres d’être emportés. 

Monsieur le Premier ministre, nous lançons cet appel au nom de ces centaines de milliers de femmes et d’hommes qui vivent à l’écart de notre société, que nos associations accompagnent chaque jour pour leur redonner espoir et que nous ne pouvons pas abandonner.

Faites vite, ils ont besoin de vous. Comme les autres, plus que les autres.

Merci.

Photo ©Marc Melki

Organisations signataires :

Droits d’urgence, Kâlî, Les Midis du MIE, Exils intra muros, EOLE, Éditions iX, Just Kids Project, Safe Migrants Nantes, AVEC Nantes, La Casa, La Gamelle de Jaurès, Jamais Sans Toit, Fondation Abbé Pierre, Ovale Citoyen, Thot, Droit à l’école, Paris d’Exil, BAAM, la TIMMY - Soutien aux Mineurs Exilés, Collectif des hébergeurs solidaires Nantes, Collectif P’tits Dej’ Solidaires, École Hors Les Murs Nantes, Collectif pour une Nation Refuge, Mouvement Colibris, Centre Primo Levi, collectif Solidarité des mineurs non accompagnés Nantes, Les Petites Pierres, Utopia 56, La Cloche, Ligue des Droits de l'Homme (LDH nationale), Ligue des Droits de l'Homme de Paris, Watizat, Abri de Femmes, Domasile, Collectif Solidarité Migrants Wilson, ACAT, JRS France, Secours Catholique - Caritas France, Assiette migrante, Action contre la Faim, RESF, GISTI, Emmaüs France, Collectif réfugiés du Vaucluse, Comité des Familles, Collectif Les Maraudeurs, Une Couverture Pour l’Hiver - UCPH, La Chorba, Collectif Poitevin "D'ailleurs Nous Sommes d'Ici", Dans ma rue, Réseau de santé sexuelle publique - RSSP, La Cimade, L'ARDHIS, EVA (Enfants Venus d'Ailleurs), Médecins du Monde Île-de-France, Les Enfants du Canal

Premiers signataires :

Jérôme Giusti, président de Droits d’urgence, Judith Aquien, cofondatrice de Thot, Abd Al Malik, artiste, Serge Abiteboul, chercheur en informatique et membre de l’Académie des Sciences, Éliette Abécassis, écrivaine, Nathalie Achard, médiatrice et autrice, Thibaud Ader, producteur de films, Sophie Adriansen, écrivain, Sibel Agrali, directrice du centre de soin Primo Levi, Flavie Agrane, enseignante, Manon Ahanda, directrice opérationnelle du JUST KIDS Project, Amal Allaoui, chanteuse, artiste intervenante chez Thot, Frédérique Allard, administratrice de Droits d’urgence, Amina, responsable du collectif Solidarité des mineurs non accompagnés Nantes, Louise André, étudiante, Odile Andrieu-Verguin, directrice des Promenades Photographiques, Alexia Antuofermo, artiste-autrice, Géraldine Aresteanu, photographe-autrice, Maureen Auriol, journaliste, Serge Avédikian, réalisateur et acteur, Patricia Balon, militante associative à Nantes, Leslie Barbara Butch, artiste Dj, Oscar Barda, game designer et auteur, Marie-Pierre Barrière, militante, Bartabas, artiste, Marine Barthélemy, bénévole, Hélène Balasakis, militante associative, Catherine Bassani, coprésidente de l'association de veille écologiste et citoyenne AVEC Nantes, Brigitte Baudran, de l’association Safe-Migrants et hébergeuse, Laurie Bellanca, comédienne et lectrice, Esther Benbassa, sénatrice écologiste de Paris, Ghislain Benrais, membre de l’association La Casa et La Gamelle de Jaurès, Richard Beraha, bénévole aux Midis du MIE, Arno Bertina, écrivain, Aurélie Besenval, militante, Brigitte Beuzen, architecte, Julie Bezier, bénévole du collectif Solidarité des mineurs non accompagnés Nantes et hébergeuse, Tariq Bettahar, comédien, Carole Bianic, comédienne, Agnès Bihl, chanteuse, Stéphane Bikialo, universitaire et hébergeur solidaire, Florence Bistagne, universitaire, Marianne Blin, autrice, Camille Blouet, comédienne, Oristelle Bonis, éditrice (Éditions iXe), Julie Bonnie, écrivaine, Hélène Bonvalot, directrice générale du Centre Primo Levi, Aglaé Bory, photographe Assaâd Bouab, acteur, Jalila Bouanini, coordinatrice culturelle, Mathilde Boudon-Lamraoui, militante associative, Angeline Bouille, comédienne-chanteuse, Nathalie Bourg, comédienne artiste intervenante chez Thot, Étienne Bourgeois, directeur des Petites Pierres, Marc Bourguignon, avocat, Bruno Boutet, bénévole à l’association l’Autre Cantine et hébergeur solidaire, Guénaël Boutouillet, critique et médiateur littéraire, Ibtissam Bouchaara, éducatrice spécialisée et militante associative, Yassine Bouzrou, avocat, Henri Braun, avocat, Bernard Bretonnière, écrivain et hébergeur solidaire, Gwenola Briand, enseignante, Margo Brière Bordier, réalisatrice, Sylvie Brugnon, collectif les Midis du MIE, Peggy Bruguière, réalisatrice, Marie Cailly, cheffe de projet informatique, Damien Carême, député européen, Arnaud Cathrine, écrivain, Odile Chagny, économiste, co-fondatrice du réseau Sharers & Workers, Catherine Charlot, chargée de projets à l'association Marie et Alphonse, Hammady Cherif Bah, journaliste reporter d'images et réalisateur, Éric Chevance, enseignant et acteur culturel, engagé auprès des exilés, François Cheval, commissaire d’expositions  Fabienne Chiche, editorial manager, Guillaume Cingal, universitaire, Agnès Clermont, journaliste, Fabien Clouette, écrivain, Pascale Cohen, opticienne et hébergeuse, Ruben Cohen, concepteur 3D, Victor Colombani, élève-avocat, Corine, chanteuse, Claire Coruzzi, bénévole Les Midis du MIE, personnel humanitaire, Marie Cosnay, écrivaine, Laurence Côte, comédienne, Olivier Culmann, photographe, Aubépine Dahan, membre de Paris d’Exil, Valérie Da Mota, comédienne et formatrice, Caroline Darroquy, réalisatrice, Sonia David, hébergeuse solidaire, Benoît David, avocat, Slimane Dazi, acteur, Hugues Delamarlière, comédien, Delphine Diaz, historienne et universitaire, Tiziana di Monte, comédienne, Brahim Djibrine, styliste modéliste, Suzanne Doppelt, écrivaine, Vikash Dhorasoo, ancien footballeur professionnel et homme politique, Valérie Druguet, comédienne et formatrice, Catherine Lise Dubost, présidente de l'association ÉOLE, Delphine Dufriche, réalisatrice, Elina Dumont, comédienne, écrivaine, Avril Dunoyer, photographe, Olivier Favier, journaliste et traducteur, Natacha Fellous, journaliste d'entreprise, Hassen Ferhani, réalisateur, Lancelot Ferrand, président de l'association "Maison des Initiatives", Leïla Frat, militante associative et syndicale, Évelyne Gaillet, adhérente LDH Hérouville-St-Clair, Jacques Gaillot, évêque, Praline Gay-Para, conteuse-autrice, Édouard Gaudot, écologiste européen, Quentin Gauthier, membre de l’association La Casa, Quentin Gauthier, professeur d'histoire-géographie, Cécile Gerin, cheffe d’entreprise, Antoine Germa, scénariste, Adeline Girault, directrice de projets événementiels, Daniel Giquello, président Amicale laïque François Dallet-Docteur Teillais, Tatiana Gousseff, actrice et autrice, Sylvie Gouttebaron, écrivaine, Caterina Gueli, réalisatrice, Sylvie Gracia, éditrice et écrivaine, André Jean Grenier, comédien-formateur, Caroline Grimault, directrice de cinéma, Fabienne Griolet, avocate et administratrice de Droits d’urgence, Jérôme Gruenfeld, médecin SMUR pédiatrique 93, Judith Grumbach, réalisatrice de documentaires, Thomas Guénolé, politologue et essayiste, Chloé Guerber, soutien, Raphaëlle Guidée, universitaire, Sarah Gurcel Vermande, traductrice et comédienne, Fabrice Guyot, artiste, Carole Hamy, réalisatrice, Cyrille Hanappe, président d'Actes & Cités, Catherine Hargreaves, metteuse en scène et comédienne, Laurence Hardouin Torre, avocate, Christelle Hauet, citoyenne, Françoise Hervy, responsable de crèche en retraite, Jacques Houssay, écrivain, Anne-Charlotte Hugon, avocate et cofondatrice de Votre Bien Dévoué, Andrea Husson, journaliste et hébergeuse, Sabine Huynh, écrivaine, Mathias Imbert, musicien, Olivier Jacquin, sénateur de Meurthe-et-Moselle, Laurent Jeanneau, bénévole et co-président de l'association Réso Chapo, Marion Jobert, fondatrice de KÂLÎ et avocate, Véronic Joly, artiste, Virginie Jouve, attachée territoriale cheffe de service de la vie associative, Juliette Kahane, écrivaine, Daniel Kaplan, prospectiviste, Charlotte Karas, assistante mise en scène, Juliette Keating, écrivaine, Hélène Kolinka, bénévole Droit à l'école, Manuela Klug, membre association La Casa, Katia Kopriva, fonctionnaire Conseil administratif aux associations, et engagée pour le soutien des MNA en recours, Nabil Korichi, artisan vocal et musicotherapeute, Muryani Kovacs, présidente de MIAA, L'Autre Classe de Nantes, cours de français aux exilés, Irina Le Dantec, citoyenne engagée, Adam L’Ancien, rappeur, Justine Langlois, avocate, Jacques Lamy, retraité, militant associatif, Stephan Laplanche, artiste et président Droit à l'École pour les MIE, Delphine Lassailly, avocate et administratrice de Droits d’urgence, Marie-Agnès Laurent, avocate et administratrice de Droits d’urgence, Benoît Laureau, éditeur, Alexandra Lazarescou, écrivaine-dramaturge et traductrice littéraire, Louise Lebecq, déléguée aux affaires sociales du Syndicat des Producteurs Indépendants, militante associative, Yuna Le Braz, Dj et musicienne, Hervé Le Crosnier et Nicolas Taffin, éditeurs, Anne-Charlotte Le Diot, responsable marketing, Annie Lenté, retraitée, co-présidente de la bagagerie "Au bagage du Canal", Anaïs Leonhardt, avocate, Armelle Leroux, consultante, Jérôme Leroy, écrivain, Arnaud Leroux, citoyen, Franck Levy, avocat, Chantal de Linares, militante associative et retraitée, Tom Linton, comédien, Julien Long, doctorant histoire Université de Nantes, Matthieu Longatte, auteur interprète et humoriste, Camille Louis, philosophe et dramaturge, Alice Louvard, psychologue, Josiane Lowy, professeure, Yannick Luce, avocat, Yoann Maillard, architecte d’intérieur, Nadja Maire, comédienne, Marie-Laure Malric, membre du CNR (Collectif pour une Nation Refuge), Bruno Maman, musicien et chanteur, Julien T. Marsay, professeur de lettres, Christine Martineau, avocate, Valérie Massadian, cinéaste, Catherine Mechkour-di-Maria, directrice générale d’Emmaüs alternatives, Hind Meddeb, réalisatrice, Marc Melki, photographe et fondateur du collectif Exils intra-muros, Stéphane Mercurio, réalisatrice, Guillaume Meurice, humoriste, Julian Mezraani, étudiant en médecine et militant, Julia Montfort, journaliste et réalisatrice des Carnets de Solidarité, Anna Mouglalis, comédienne, Aude Mousset, interprète et citoyenne engagée, Sophie Mousset, autrice, Agathe Nadimi, enseignante et responsable de l’association les Midis du MIE, Henri Nallet, président de la Fondation Jean Jaurès et administrateur de Droits d'urgence, Alice Navarro, membre du collectif Bienvenue, Michaël Neuman, directeur d'études, Françoise Neher, magistrate honoraire et administratrice de Droits d’urgence, Ève Netchine, conservatrice à la Bibliothèque Nationale de France, Gaspard Norrito, militant associatif à Nantes, Magali Nowacki, association La Boussole, Jacques Ollion, responsable Cimade des Pyrénées-Orientales, Vincent Ollivier, avocat, Valérie Osouf, réalisatrice, personne solidaire, Mathias Pardo, réalisateur, Marie Payen, comédienne, Valérie Peugeot, chercheuse et membre du collège CNIL, Chantal Péninon, comédienne, Dominique Perez, journaliste et militante associative, Nathalie Perrin-Gilbert, maire du 1er arrondissement de Lyon, Éric Pessan, écrivain, Nora Philippe, réalisatrice, Camille Pillias, collectif des hébergeurs solidaires de Nantes et alentours, Marie-Hélène Pillot, co-coordinatrice du mouvement Colibris et co-gérante de la SCOP Wision, Gilles Piquois, avocat, Raphaël Pitti, médecin humanitaire, Éric Pliez, ancien président du Samu Social de Paris et directeur d’établissements sociaux chez Aurore, Stéphanie Poche, graphiste, Juliette Pochet, ingénieure, Mathieu Potte-Bonneville, philosophe, Clarisse Reberteau, coordinatrice de projets humanitaires, Clara René, costumière, Jean-Michel Ribes, directeur du Théâtre du Rond-Point, Antoine Ricard, président du Centre Primo Levi, Pauline Ricard-André, directrice artistique, Tristan Riom, ingénieur en énergie renouvelable, Sonia Ristic, autrice, Angèle Robert, citoyenne engagée, Carine Rolland, médecin généraliste, Pauline Rouas, enseignante, Mireille Rosenberger, citoyenne en retraite, Marine de Royer, réalisatrice, Anne Ruesche, psychologue à Nantes, Jacqueline Samulon, urbaniste et artiste, Isabelle Saint-Saens, militante associative, Sylvain Saligari, avocat, Géraldine Salord, avocate, Muriel Sanchez, citoyenne engagée, Jane Sautière, autrice, Lionel Sayag, entrepreneur social et fondateur de L’Autre école, Jérôme Saddier, vice-président délégué du Crédit Coopératif et président ESS France et Avise, Nicolas Schmit, citoyen, Bertille Simon, bénévole Les Midis du MIE, Gwenaëlle Simon, comédienne, Danielle Simonnet, conseillère de paris, Bruno Solo, comédien, Dmitry Smirnov, comédien, Morgane Steinbecher, libraire et membre du collectif les Midis du MIE, Gaïa Steinbecher, étudiante, Cassandra Sueur, intervenante sociale, Vincent Tardieu, co-coordinateur du mouvement Colibris, Marie-George Thebia, écrivaine, Thomas Thévenoud, ancien député et ancien ministre, Gwenaelle Thomas-Maire, directrice de Droits d’urgence, David Torondel, militant associatif, Loan Torondel, travailleur humanitaire, Anna Tordjman, productrice My Box Productions, Louise Tourret, journaliste éducation et productrice radio, Laetitia Tura, réalisatrice, Émilien Urbach, journaliste à L'Humanité, en charge des problématiques migratoires, Mathieu Urbach, médecin, Céline Vacher, trésorière les Midis du MIE, Juliane Van Butsel, militante, Isabelle Vareille, avocat, Quitterie de Villepin, citoyenne, Catherine Vincent, journaliste, Martine Voyeux, photographe et autrice, Élodie Weiss, chargée de production, Jonathan Zaccaï, comédien.