Empêchons les promoteurs immobiliers d'abattre des arbres centenaires en bord de Loire

0 have signed. Let’s get to 35,000!


Sur le Faugbourg Bourgogne, au N° 150, une belle bâtisse du fin du 18ème siècle, un peu en retrait, expose sa belle devanture à celles et ceux qui s’y attardent, à l’arrière un immense parc arboré d’environ 3000m2. Son propriétaire est à deux doigts de céder l’ensemble à des promoteurs immobiliers, dont M.Durand, de l’agence bien connue des orléanais, Durand-Montouché.

Les futurs aquéreurs, plutôt très intéressés, avancent à pas feutrés dans leur intention unanime de créer un ensemble immobilier. La mairie ayant été contactée, complice silencieuse du forfait, par la voix de l’une des adjointes à Mme la Maire de Saint Jean de Braye, fait savoir que la politique de la ville est de préserver la biodiversité et assure, qu’elle fera tout pour préserver cette belle parcelle qui abrite une quinzaine d’arbres centenaires. Or, la raison d’être de ce type de marchands de biens, si l’on peut s’exprimer ainsi, n’est pas semble-t-il philanthropique dans ses états d’âmes. Le quartier en a déjà fait les frais l’an passé. Les promoteurs du Clos St Loup s’étaient engagés devant la municipalité et les riverains à conserver la dizaine arbres classés sur le terrain, mais ils n’ont pas tenu leur promesse, préférant payer 15 000€ d’amende par arbre coupé que de « perdre » quelques mètres carrés constructibles.

Aussi, la stratégie de la mairie est de gagner du temps afin que les affaires avancent. Pendant ce temps, au sein des services de la métropole, le PLUM, c’est-à-dire le Plan d’Urbanisme Urbain Métropolitain, va définir les lieux où seront accueillis ces éventuels futurs immeubles afin de densifier la ville.

Les constructeurs sont pressés. Ils sont sur les startingblocks pour démarrer leurs funestes opérations avant qu’on leur impose la norme contraignante RE2020 qui dicte les nouvelles mesures à appliquer dans le secteur du bâtiment. Les futures canicules auront raison de ce type de construction inadaptées aux fortes chaleurs et avec une insuffisance d’autonomie énergétique. 

Pour l’instant, on n’entend pas une mouche voler, tellement ils sont fiers de leur projet. Alors que de nombreuses canicules vont s’abattre dans les années à venir sur l’Orléanais, qu’une pénurie d’eau jusqu’à 30% au moins sera observée dans les prochaines années, dixit le BRGM (Bureau des recherches Géologiques et Minières), l’inconscience municipale autorise l’abattage sans vergogne des arbres, ces arbres qui nous protègent, humidifient l’atmosphère, créent les conditions d’ombrage adéquate par temps chaud. 

Nous, les habitants de St Jean de Braye, nous devons nous indigner face au mépris vis-à-vis de la nature en ville et leur signifier un « STOP » salvateur pour nous, nos enfants, nos petits-enfants et ceux qui viendront après.

Nous vous invitons à signer cette pétition pour nous opposer à l’abattage de cette quinzaine d’arbres centenaires au sein de notre quartier et à nous unir pour préserver notre patrimoine végétal commun à tous qui nous protège.

PASSONS A L’ACTION !!!