Non à la suppression du poste d'allemand à Jean Moulin Pézenas !

Non à la suppression du poste d'allemand à Jean Moulin Pézenas !

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Thomas DA COSTA a lancé cette pétition adressée à Madame la rectrice de l'académie de Montpellier Béatrice Gille

Je vais vous raconter une histoire commencée il y a bien longtemps, et qui, j’espère, n’est pas près de se terminer. C’est l’histoire de l’amitié franco-allemande. Une amitié qui passe bien sûr par la signature du Traité de l’Elysée, par la création de l’Office Franco-Allemand de la Jeunesse, par les mains serrées de Mitterrand et Kohl, par Maastricht, par l’étreinte entre Merkel et Hollande au lendemain des attentats de Charlie. L’amitié franco-allemande, c’est aussi et surtout au quotidien, à notre échelle, 500 000 élèves de plus qui apprennent chaque année la langue, 200 000 jeunes participants chaque année à un échange de l’OFAJ, des jumelages entre villes, des échanges économiques, …

A Pézenas, l’amitié franco-allemande s’écrit depuis plus de 50 ans. Le lycée Jean Moulin de Pézenas organise depuis toutes ces années un échange culturel avec le lycée Gertrud-von-le-Fort d’Oberstdorf. Tous les deux ans, des jeunes Piscénois vont découvrir la Bavière pendant 10 jours, et de jeunes Allemands viennent apprécier le soleil du sud de France. En 2016, ce partenariat fort a été célébré par un lâcher de ballons par les correspondants à l’occasion du cinquantième anniversaire du lycée et du jumelage. L’histoire du lycée Jean Moulin est donc irrémédiablement liée à celle de l’allemand, avec des familles entières, parfois sur trois générations, qui ont appris l’allemand au collège et au lycée. C’est la Cité scolaire dans sa globalité qui fait vivre cette amitié.

Il est donc incompréhensible que soit supprimé le poste d’allemand du lycée !! A la suite du départ à la retraite de la professeure d’allemand du lycée, l'enseignement de la discipline se fera à partir d'un BMP (Bloc d'heures mobiles provisoires) qui peut être remis en question chaque année et ne garantit plus la stabilité et la continuité de cet enseignement et des projets liés à la discipline, donc l'échange ! Au-delà du fait que cette décision va à l’encontre de 50 ans d’histoire(s), elle ne correspond pas aux besoins qui se dessinent pour les années futures :

  • Les effectifs remontent dès la rentrée 2019 permettant à nouveau la constitution de 2 groupes classes en seconde (accueil d’une quarantaine d’élèves venant du collège de Pézenas et du collège de Loupian, et aussi probablement comme chaque année de nouveaux arrivants.) 
  • Nous venons d’apprendre officiellement la création de la licence pro en Tourisme (Management et animation des hébergements touristiques) au lycée ; l'enseignement de l'allemand était l'une des conditions requises pour l'implantation de cette licence à Jean Moulin Pézenas (en effet celle-ci répond à une demande des professionnels du tourisme pour qui la pratique de l’allemand est un critère d’embauche nécessaire dans un secteur où la clientèle allemande est particulièrement importante dans notre région). Cela va donc dynamiser l'enseignement de l’allemand en section BTS (14 étudiants ont déjà suivi le cours d'initiation à l’allemand en BTS 1ère année en 2018-19 et sont prêts à continuer !). Il faut donc maintenir et renforcer les moyens alloués jusqu’alors à la discipline en BTS afin de constituer un vivier de proximité pour la licence de tourisme et de recrutement pour les entreprises du secteur !
  • La perspective d’un seul groupe classe en terminale en 2019-20 risque de s’avérer insuffisante étant donné qu’il faudra ajouter aux 26 élèves issus des classes de premières d’éventuels redoublants et de nouveaux arrivants. Comment préparer dignement nos élèves au baccalauréat ?
  • Le projet « échange » déposé auprès de l’OFAJ pour l’année 2019-20 s’inscrit dans la continuité du partenariat avec le lycée d’Oberstdorf en Bavière et rencontre toujours un vif succès auprès des familles.

Enfin, l’échange franco-allemand et tous les autres projets menés durant ces 10 dernières années au sein de l’établissement grâce à l’allemand (Partenariats Comenius avec Munich et Berlin, voyage d'études à Berlin pour les étudiants de BTS…) ont fait la notoriété de la discipline à Pézenas, contribuant ainsi à l'ouverture internationale de l'établissement. Tout cela a permis que notre lycée reste un bastion de la discipline dans l'académie. Par ailleurs, il faut souligner que l'enseignement de l’allemand en BTS Tourisme a été dynamisé grâce à la mise en place, depuis 10 ans, d’un projet d’enseignement « initiation à l’allemand professionnel » proposé aux étudiants de BTS sur deux ans. Dans ce contexte nous avons établi depuis 2016 un lien pour les stages Erasmus BTS avec le Parkhotel Frank d'Oberstdorf (hôtel 5 étoiles) qui a déjà accueilli 2 étudiants germanistes ; ce partenariat est précieux pour le développement de la licence professionnelle.

Pour toutes ces raisons, il est crucial de maintenir le poste d’allemand au lycée de Pézenas au-delà du départ en retraite d’un professeur ! Rappelons enfin que le 22 janvier 2019, Emmanuel Macron et Angela Merkel signaient le Traité d’Aix-la-Chapelle qui doit permettre l’approfondissement de nos relations. L’article 10 de ce traité prévoit ainsi « le développement de l’apprentissage mutuel de la langue de l’autre ». Et lors de cette signature, dans la salle, il n’y avait pas que des présidents ou des ministres, mais aussi de jeunes enfants, des lycéens, des étudiants, et notamment un ancien élève du lycée…  

Non à la suppression du poste de professeur d’allemand !

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !