Victoire confirmée

Il faut repousser les dates de candidature aux postes de l'Enseignement Supérieur

Cette pétition a abouti avec 1 762 signatures !



Alors que dans le contexte de la pandémie de COVID-19, le gouvernement appelle au confinement, les universités et laboratoires sont fermés, la date limite pour le dépôt des dossiers dans le cadre des concours de maître·sse de conférence (MCF) et de professeur·e (PR) de la session synchronisée est restée le 26 mars. Pour les postes d'assistant·e temporaire d’enseignement et de recherche (ATER) ou de PRAG/PRCE, cela varie selon les établissements, mais beaucoup de dossiers doivent être renvoyés courant avril.

Il est surprenant que ces dates n’aient pas été repoussées.

De toute évidence, la pandémie actuelle, et les mesures prises par le gouvernement affectent directement le temps de travail des précaires (et des titulaires) de l'ESR, notamment dans la préparation des dossiers de candidature. En effet, la crise sanitaire en cours crée un véritable bouleversement psychique et matériel. Beaucoup de temps est ainsi passé à s’informer, à réorganiser la vie quotidienne, prendre soin de ses proches ou de soi-même. D’autre part, si les conséquences des mesures de confinement affectent tout le monde, elles pèsent plus durement sur les personnes les plus précaires, celles et ceux qui ont des enfants, des parents à charge, ainsi que tou·te·s les autres pourvoyeuses/eurs de soins domestique. Elles renforcent, également, les inégalités préexistantes liées au genre ainsi qu’aux conditions de travail ou de logement variables. Il est en effet bien plus difficile de télétravailler pour les personnes qui vivent dans de très petites surfaces et qui doivent souvent les partager afin de pouvoir payer le loyer.

D’autant qu’à cette situation peuvent s'ajouter les difficultés d’accès aux ressources bibliographiques. En outre, les parents, les personnes devant s’occuper de proches âgé·e·s ou en situation de handicap se retrouvent matériellement et psychologiquement empêchées de travailler. Les personnes infectées par le virus, accablées par la fièvre, vivent quant à elles dans l’angoisse. Celles qui, encore en bonne santé, doivent néanmoins prendre soin de leurs proches ayant contracté la maladie, vivent des situations de détresse aiguë et de peur de tomber malades à leur tour. Enfin, de nombreuses/eux précaires de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (ESR) se retrouvent à devoir faire face à une incertitude économique, liée notamment à l’arrêt possible de leurs revenus de vacataires et se voient forcées de chercher de nouvelles sources de revenus.

Il est donc curieux, alors même que bien des échéances d’avril ont d’ores et déjà été repoussées (ANR, Cost, H2020), qu’une mesure similaire ne soit pas adoptée pour les postes de maître·sse de conférence, de professeur·e et d’ATER.

Dans un tel contexte, il est indécent de demander aux candidat·e·s de continuer à travailler, et notamment de postuler aux concours de recrutement comme si de rien n’était. L’idéologie néolibérale selon laquelle nous pouvons, et devons, produire en toutes circonstances est inhumaine et conduit à une profonde rupture d’égalité entre les candidat·e·s, tout en produisant une grande détresse psychologique.

Par conséquent, nous exigeons :
• D’une part, le report de la date de dépôt des dossiers pour tous les postes de
l’enseignement supérieur et de la recherche (MCF, ATER, post-doctorat, contrat doctoral, PRAG, PRCE, lecteurs/rices, PR, etc.) à une date ultérieure qui prenne en compte la fin des mesures de confinement,
• Et d’autre part, le maintien de tous les postes publiés pour 2020.

Ce n'est pas aux malades, aux parents ou aux plus précaires de payer le prix de la crise actuelle : le Ministère doit prendre ses responsabilités !

Premiers signataires: Facs et labos en lutte, Université ouverte, Collectif des précaires de l'Université de Picardie Jules Verne, Collectif de précaires Rouen, Collectif des précaires du Cresppa, FERC Sup

* Un texte supplémentaire à lire à ce sujet: https://academia.hypotheses.org/21391?fbclid=IwAR3aFgKEZfN-Wijo3vSY9cY6Bt8BoQqEwu1mW-mqbWhoD64WEcNZN6QIqeE



Précaires de l'ESR mobilisé·e·s compte sur vous aujourd'hui

Précaires de l'ESR mobilisé·e·s a besoin de votre aide pour sa pétition “Madame Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation: repousser les dates de candidature aux postes de l'Enseignement Supérieur et la Recherche”. Rejoignez Précaires de l'ESR mobilisé·e·s et 1 761 signataires.