Examen ministériel de quatrième secondaire en mathématiques SN

0 a signé. Allez jusqu'à 10 000 !


Le 12 juin 2017 a eu lieu l'examen final de mathématiques SN de quatrième secondaire valant pour 50% de l'année des élèves. Cet évènement a fait écho dans les médias* et la pétition suivante vous dénonce ce qui a été caché au grand public. Elle lance un cri du cœur de la part des élèves de quatrième secondaire réclamant une réforme immédiate de la problématique actuelle. Avant de mettre les faits sur la table, il est primordial de comprendre les impacts de cette épreuve sur le reste de la scolarité des élèves. En effet, ces trois courtes heures déterminent le parcours que prendra le reste de la vie de beaucoup d'entre eux, ce qu'il faut immédiatement freiner pour les raisons ci-dessous:  

 

 

 

 

 

 

 

  1. NOUS SIGNONS CETTE PÉTITION CAR :  

Le niveau de difficulté de cet examen n'avait rien à voir avec celui des années précédentes. Il était nettement plus élevé, preuves à l'appui. En effet, la préparation des élèves consciencieux incluait des pratiques d'examens précédents. Tous les concernés, incluant les enseignants, se sont entendus pour affirmer cet inconvénient. Même le peu d'élèves qui affirment s'être bien débrouillé durant l'épreuve l'ont approuvé. Selon une représentante de la Fédération autonome de l'enseignement (FAE), « une réforme des épreuves du ministère s'impose. »*

 

 

 

 

 

 

2. NOUS SIGNONS CETTE PÉTITION CAR :

Certains établissements ont omis d'enseigner la conjecture. D'autres l'ont survolée très rapidement car jugée « non-mathématique.» Nous remettons donc en question la présence d'une telle matière dans une question longue. Sans aucun doute, ceci représente une injustice.

 

 

 

 

 

 

 

 

3. NOUS SIGNONS CETTE PÉTITION CAR :

La réputation de l'examen 2017 et celle de l'examen 2016 ont un contraste frappant. Selon la théorie de certains professeurs, la version 2017 doit nécessairement être plus difficile que celle de 2016 en raison de sa trop grande facilité. Ils sous-entendent qu'il faut diminuer le nombre de réussites de cette année car d'après les statistiques, le taux de réussite des quatrième secondaire de l'an passé représente une donnée aberrante tellement il était élevée. Nous nous opposons fermement à cette façon de penser car nous ne voulons pas que le bonheur des finissants de cette année devienne notre malheur.

 

 

 

 

 

 

 

4. NOUS SIGNONS CETTE PÉTITION CAR :

Certains élèves ont réussit à se procurer la version corrigée avant même le début de l'épreuve. Parmi les solutionnaires obtenus se trouvent: les choix de réponse, le paramètre a, les bagages de Mia, mais aussi des choix de réponse de l'examen d'histoire et de l'examen de sciences. Il est sûr que certains enseignants sont corrompus...

 

 

 

 

 

Voici certaines raisons dénonçant le non-sens de l'épreuve vécue le 12 juin par certains jeunes plein d'ambitions dans leurs études. L'élimination de la conjecture, une correction beaucoup plus clémente, l'aide aux élèves à obtenir la note de passage, un droit à une marge d'erreur en pourcentage ou encore l'ajout d'un certain pourcentage à la note finale sont des solutions logiques réglant la majorité des problèmes auxquels nous faisons face. Il ne faut pas oublier que si certains élèves travaillent en SN c'est pour accéder à des programmes tels que Sciences de la nature au cégep. La plupart demandent une moyenne de 75% en mathématiques. Il est illogique que beaucoup de jeunes passent d'une moyenne environnant 80% à la fin de l'année à une moyenne de 60% en raison de la trop grosse place qu'occupe l'examen du ministère. Une seule copie d'examen ne sera jamais représentative des efforts mis dans les 15 autres de l'année. Est-il raisonnable qu'un seul examen ferme une panoplie de portes au cégep? Avez-vous imaginé le choc des élèves ayant vu leur espérance futures se dissiper en trois heures?

 

 

 

 

 

Cette pétition s'adresse aux élèves de SN, aux témoins de l'ampleur du problème, aux parents, enseignants et tout autre personne souhaitant la réussite scolaire en toute justice des jeunes de notre génération.

 

 

 

 

En espérant ardemment que le ministère revoit ses façons de procéder suite aux scandales qui prennent place depuis maintenant deux ans.

 

 

 

 

 

*http://www.tvanouvelles.ca/2017/06/13/un-examen-de-maths-trop-difficile

 

 

 

 

 

 

 



Sabrina compte sur vous aujourd'hui

Sabrina ÉLÈVE a besoin de votre aide pour sa pétition “M. Sébastien Proulx : Examen ministériel de quatrième secondaire en mathématiques SN”. Rejoignez Sabrina et 9 072 signataires.