M. le Maire de Lyon : si vous les déménagez vous les tuez !

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


« Raisonnable » on me demande d’être raisonnable et de « plier »
Voilà les termes employés par Mme Rivoire, lors d’un entretien, concernant l’éventuelle fermeture de la Résidence pour Personne Âgées la SARRA (EHPA).

Pour revenir au point de départ, que vous connaissez déjà, il y a eut un tract distribué aux résidents de La SARRA, annonçant une réunion tenue par Mme Rivoire, Mme Bassi et Mme Mouamangar, le 11 janvier 2017 sur « le devenir de la SARRA ». Le verdict tombe froidement : la résidence la SARRA doit fermer, le bâtiment doit être rasé pour laisser place à une construction EHPAD (maison de retraite médicalisée) et par conséquent les résidents doivent choisir une autre EHPA et partir. L’équipe est donc dans l’obligation de demander aux résidents, dont la moitié à plus de 90 ans, de quitter leur quartier, leur médecin, leurs commerçants, leurs amis, leurs voisins, leurs habitudes…

Raisons invoquées par Mme Rivoire, votre adjointe : le manque de place en EHPAD… OK et aussi parce que les EHPA ne sont pas suffisamment rentables et que pour un bon équilibre budgétaire, il faut construire une EHPAD de 90 lits.
Nous y voilà, le mot est sorti Ren-ta-bi-li-té !
Donc je dois convaincre mon père, résident de la SARRA, sur la demande de Mme Rivoire, de déménager, de quitter ses attaches à cause de ce vilain mot la rentabilité ! « Papa la rentabilité te met dehors »  « ok ma fille je fais mes valises »

Je n’ai rien contre une EHPAD, évidemment, bien qu’il n’y ait aucune assurance qu’une EHPAD soit reconstruite sur le site, puisque aucun document actant cette décision n’a été présenté. Sachant que plusieurs résidences pour personnes âgées, Nérard, Viricel ont déjà fermé pour ces mêmes raisons … pourquoi favoriser l’un au détriment de l’autre ? Ah oui, peut-être que la rentabilité y est pour quelque chose ?! Pourquoi ne pas vouloir réaliser un projet EHPA- EHPAD sur le même lieu ? « Impossible » d’après Mme Rivoire. Ok
Je lance donc un appel aux architectes : si vous avez une idée pour réaliser un projet mêlant EHPA et EHAPD sur le site de Fourvière envoyée la à M. Collomb, sénateur-maire de Lyon et à M. Moussier, directeur général du CCAS ! Ils vous en seront sûrement reconnaissant…

 Revenons à mon entretien, j’explique donc à Mme Rivoire, que ce projet n’étant pas abouti et qu’il n’y a rien de concret, mon père n’a pas à quitter les lieux et que de ce fait nous étions déterminés. Devant mon refus d’obtempérer et voyant qu’elle ne me convaincra pas, elle me demande d’être raisonnable et me dit qu’il va bien falloir plier à cette décision. Raisonnable ?! et sinon quoi ?
Pas de réponse directe, sauf que quand même il serait bon pour mon père de faire un choix de relogement, car sinon il aura les restes …
Alors pour info ça s’appelle du « chantage », si si, c’est indiqué dans le dictionnaire
-Le chantage affectif est une manœuvre destinée à profiter des faiblesses ou de la sensibilité de quelqu’un pour parvenir à des fins personnelles.
Mais peut-être préférez-vous le terme « manipulation » : acte consistant à modifier l'état d'un objet, ou d'une personne sans que la personne ne s'en rende compte, parce que c’est exactement ce qu’il se passe au sein de la SARRA. Depuis le 11 janvier, le CCAS et la mairie multiplient les interventions et les réunions auprès des résidents pour les « convaincre » de faire leur choix de relogement, malgré leur envie de rester à la SARRA et le contrat de location qui les lie.

 Croyez-vous M. le Maire, que nous soyons dans le film « la soupe aux choux » ? Allez-vous installer des grillages autour des résidents récalcitrants, au nom de l’expansion économique ?
Combien de temps leur donnez-vous pour qu’ils cèdent à votre pression ?Comment estimez-vous leur capacité à résister à la peur d’avoir les restes ?

 Sachez M. le Maire que NON je n’ai pas à « être raisonnable », que NON je ne « plierai » pas à cette décision et qu’au nom de tous les résidents de la SARRA, je m’engage à faire tout ce qui est en mon pouvoir pour qu’ils restent chez eux, à la SARRA, dans leur résidence, place du 158ème Régiment d’Infanterie Lyon 5ème.

Hélène-marie Bonnivard, fille de M. Jean GENER, résident de l’EHPA LA SARRA,
je vous invite à partager massivement ma pétition, pour que tous les résidents puissent continuer à vivre chez eux en paix.



HMarie compte sur vous aujourd'hui

HMarie BONNIVARD a besoin de votre aide pour sa pétition “M. Gérard Collomb Sénateur-Maire de Lyon : si vous les déménagez vous les tuez !”. Rejoignez HMarie et 304 signataires.