Pétition fermée

Libérez Nadia Savchenko ! #FreeSavchenko

Cette pétition avait 51 369 signataires


English Version

Українська версія

Русская версия

Polska Wersja

Deutsch Version

_________

Après une courte interruption Nadia Savchenko, membre de l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe et détenue en Russie a repris sa grève de la faim lundi 16 mars 2015 qu’elle ne cessera qu’à sa libération ou au dernier jour de sa vie en Russie.

Nadia Savchenko, enlevée [1] dans l’est de l’Ukraine le 18 Juin 2014 et détenue dans une prison russe depuis plusieurs mois a entamé une grève de la faim depuis le 14 Décembre 2014. Actuellement dans un état critique, sa libération avait déjà été prévue par les accords de Minsk négociés avec la Russie et sa relaxe immédiate exigée par l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) le 28 Janvier 2015 [2] date à laquelle sept députés de l’APCE ont à leur tour entamé une grève de la faim en signe de solidarité [3].

Comme toute personne relevant de la juridiction des Etats-membres Nadia Savchenko bénéficie des garanties offertes par les instruments du Conseil de l’Europe, en particulier la Convention Européenne des Droits de l’Homme qui condamne l’enlèvement, le transfert et la détention illégale. En outre, au titre de ses fonctions de représentante à l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe Nadia Savchenko bénéficie de l’immunité parlementaire.

 

___________________________________________________________

[1] « comme une violation du droit international que l’on peut qualifier, de facto, d’enlèvement » Alinéa 11 de la résolution 2034 adoptée par l’APCE le 28/01/2015.

[2] (…) the Assembly alos called on the Russian Authorities to release Ukrainian PACE member Nadiia Savchenko « within 24 hours and to ensure her return to Ukraine or to hand her over to a third country » Resolution 2034 APCE 28/01/2015

[3] P. Austrevicius (Lituania), G. Landsbergis (Lituania), Antanas Guoga (Lituania), Michaela Sojdrova (République Tchèque), Paver Svoboda (République Tchèque), Julia Pitera (Pologne), Beatriz Becerra Basterrachea (Espagne).

**************************************************************************************

 

En violation de toutes les règles de droit international les autorités russes détiennent dans la prison de Voronezh (Russie) la deputé ukrainienne et membre de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, Nadia Savchenko, en grève de la faim depuis le 13 Décembre 2014.

Madame Savchenko a été capturée par les terroristes de la pseudo République Populaire de Donetsk et maintenue en prison accusée d’avoir donné des informations ayant conduit au meurtre de deux journalistes russes, après avoir été en premier lieu accusée d’avoir commis le meurtre elle-même alors qu’elle était déjà capturée.

En raison de cela, plusieurs questions émergent :

1. Comment des terroristes ont-ils pu transporter une prisonnière ukrainienne sur le territoire de la Russie ? Comment les gardes-frontières et douaniers russes ont-ils pu autoriser cela ?

2. Comment ces terroristes ont-ils pu remettre aux forces de l’ordre russes une citoyenne enlevée dans un autre pays ? Pourquoi les ravisseurs de la pseudo République de Donetsk n’ont-ils pas été emprisonnés ? Pourquoi leur victime n’a-t-elle pas été transférée à une représentation diplomatique de l’Ukraine en Russie ?

3. Comment peut-on arrêter et illégalement détenir une députée de l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe, protégée par l’immunité dans une prison en Russie ? Comment la justice russe peut-elle traiter cette affaire ?

Nous exigeons la libération immédiate de la député ukrainienne Nadia Savchenko et son retour dans son pays d’origine comme l’a réclamé l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe dans sa résolution 2034 du 28 Janvier 2015.

Nous demandons à la Fédération de Russie des explications, des excuses officielles et la garantie que de telles injustices ne seront pas répétées. Nous réclamons des poursuites à l’encontre des personnes impliquées dans ce crime, plus spécifiquement les responsables de la Fédération de Russie.

Un refus ne voudrait pas simplement dire que la Russie soutient le terrorisme international, mais qu’elle en est un acteur direct.



Anastasia compte sur vous aujourd'hui

Anastasia FOMITCHOVA a besoin de votre aide pour sa pétition “Liberez Nadia Savchenko ! #FreeSavchenko”. Rejoignez Anastasia et 51 368 signataires.