Petition update

L’appel aux neuroscientifiques dans l’Education nationale est une imposture !

Pour la Psychanalyse

Jan 25, 2018 — L’appel aux neuroscientifiques dans l’Education nationale est une imposture !

La pétition que vous avez signée avait des objectifs d'intérêt public. Elle concernait la souffrance psychique qui n'est pas une maladie organique : il n'en existe aucune preuve génétique, ni neurodéveloppementale. En revanche, il existe des preuves surabondantes d'une causalité qui dépend de la relation d'un enfant à son entourage. Un enfant auquel sa mère ne parle pas meurt. Et elle parlera d'autant moins qu'elle n’a elle-même personne à qui parler - par exemple le père. C'est par rapport à cette causalité psychique qu’une action a une chance d’être efficace. Le corps et ses symptômes ne sont qu’une conséquence.
Les dernières décisions gouvernementales vont exactement en sens contraire. Par exemple avec le dépistage d'un diagnostic qui n'existe même pas dans les nomenclatures françaises : le TDA/H. Il est recommandé par le ministère de l'Education Nationale. Ce document déclare sans preuve qu'il s'agit « d'une maladie neurodéveloppementale », sans craindre d’affoler les parents.
Ce n’est pas tout : de plus à l'école de nombreux enfants sont maintenant soumis à des classements qui les rangent dans des catégories ségrégatives. Toutes les semaines ils sont notés publiquement selon leur conduite, en « lion rouge, lion noir, lion vert », etc., de sorte qu’eux-mêmes finissent par se considérer comme des handicapés.
Depuis quelques semaines, cette situation s'est franchement aggravée: le ministère de l'Education Nationale vient de nommer un conseil scientifique dominé par des neuroscientifiques et présidé par le professeur Stanislas Dehaene. Cet appel aux neurosciences dans l'Education Nationale est une imposture, car elles n'ont rien à dire sur l'éducation.
Au contraire tous les résultats des neuroscientifiques honnêtes corroborent que le cerveau est modélisé par la vie psychique - et non le contraire. Dès la naissance, les neurones qui n'entendent pas les sons de la voix de leur entourage s'atrophient et disparaissent. Et un enfant qui ne s'engage pas dans la parole ne se lève pas pour marcher ni pour entrer dans les différents âges de sa vie.
Au plan de la gestion des difficultés les plus lourdes, comme l’Autisme, le dernier rapport de la Cour des comptes est accablant.

https://www.ccomptes.fr/fr/publications/la-politique-en-direction-des-personnes-presentant-des-troubles-du-spectre-de-lautisme

Cette situation nouvelle est encore aggravée par le retour en scène du député Fasquelle qui s'était illustré il y a quelques mois en demandant l'interdiction de la psychanalyse pour le traitement de l'autisme, alors que ce sont des psychanalystes qui ont les premiers repérés cette souffrance et en ont pris soins seuls pendant des décennies.
Nous, psychanalystes, nous savons que ce sadisme à l’égard de l’enfance correspond au fantasme « Un enfant est battu », et cela fut souvent mis en œuvre sous le couvert de la religion et de la morale. Il est vrai que les mauvais traitements infligés aux enfants ont existé en tout temps. Mais c'est la première fois que cela prétend se faire au nom de la « science ».
Ce n’est donc pas le moment de baisser les armes, qui ne sont pour le moment que notre modeste pétition (que nous vous engageons à continuer de partager). Nous vous proposerons dans quelques jours un plan d'action, en concertation avec les nombreuses associations qui ont été à l'initiative de notre mouvement.


Keep fighting for people power!

Politicians and rich CEOs shouldn't make all the decisions. Today we ask you to help keep Change.org free and independent. Our job as a public benefit company is to help petitions like this one fight back and get heard. If everyone who saw this chipped in monthly we'd secure Change.org's future today. Help us hold the powerful to account. Can you spare a minute to become a member today?

I'll power Change with $5 monthlyPayment method

Discussion

Please enter a comment.

We were unable to post your comment. Please try again.