STOP France's Domination Of Africa - End the CFA Franc - End Francafrique

0 have signed. Let’s get to 500!


STOP  à la domination de l'Afrique en France - Fin du Franc CFA - Fin de France Afrique

Nous demandons:

  1.  La fin de l'intervention continuelle de la France et la domination des affaires africaines
  2. La fin de l'utilisation du Franc CFA dans 14 pays africains
  3. Une fin effective du pacte France Afrique - la domination néocoloniale française de son ancien empire en Afrique.
  4. La fin du néocolonialisme
  5. Fin de l'esclavagisme moderne

Nos ancêtres se sont battus et sont morts pour libérer notre continent des puissances coloniales, qui ont mené la pire forme d'acculturation en Afrique. Beaucoup de puissances coloniales ont quittés l'Afrique pendant la vague d'indépendance dans les années 1950 et 1960, laissant derrière elles des frontières arbitraires, des structures administratives faibles et un biais prononcé, qui persiste aujourd'hui dans de nombreux pays, vers les langues occidentales et la culture sur nos langues, cultures et traditions.
 
Malheureusement le dégât n'était pas suffisant pour les Français. Ils ont également laissés derrière eux quelque chose de plus sinistre et tangible en forme du franc CFA - une monnaie coloniale actuellement utilisée par 14 pays africains, qui par hasard sont parmi les plus pauvres du continent et du monde.
Étant donné que le Trésor de la France respire le franc CFA, ils font tout pour décourager les défis extérieurs ou domestiques de leur primauté. Ainsi la France a orchestré des coups d’états et des interventions militaires en Afrique, avec une longue liste de dirigeants africains francophones qui ont essayé de défier ou de réduire l'autorité française mais ont malheureusement échoué.
 
En conséquence, la France a gardé des liens exceptionnellement étroits avec ses anciennes colonies en Afrique, protégeant impitoyablement ses intérêts par le pouvoir culturel et économique, des opérations secrètes et des dizaines d'interventions militaires. En fait, la France a intervenue en Afrique subsaharienne à cinq reprises au cours des 10 dernières années. Plus récemment  la France a lancé l'Opération Barkhane, une initiative de lutte contre le terrorisme en cours dans cinq pays de la région du Sahel en Afrique et impliquant plus de 3 000 militaires. Il semble donc que le rôle militaire de la France en Afrique se poursuivra SI RIEN N’EST FAIT MAINTENANT!
 
La raison majeur de la pauvreté endémique est due à la flambée de l'inflation, à la crise de la liquidité et aux coûts astronomiques des importations. Rappelons-nous qu'en 1994, lorsque la France a dévalué le franc CFA de 50%, cela a entraîné une forte augmentation du coût de la vie. À l'époque, seuls Dakar au Sénégal protestaient ouvertement contre le maitre coloniale.
Cette fois, nous devons tous nous joindre à nos voix et dire à la France, NOUS AVONS MARRE!

Voici quelques-unes des raisons: 

Il existe quatre principes fondamentaux qui guident les relations entre la France et les pays utilisateurs du CFA. Ceux-ci sont saisis succinctement par Pierre Canac et Rogelio Garcia-Contreras dans un article du Journal of Asian and African Studies (février 2011).
 
1. Le Trésor français garantit sans limites la convertibilité des deux francs CFA.
2. Les deux francs CFA sont convertibles en échange fixe en francs français [maintenant en euros] Ainsi, la France a abandonné son francs français mais nous sommes restés coincé avec le franc CFA. En outre, le taux de change fixe peut changer mais seulement lorsque la France en sa capacité de grand maitre l’approuve.
3. Malgré de nombreuses restrictions, il n'y a pas de contrôle de jure sur les mouvements de capitaux dans la zone [CFA] ".
4. Les membres de la zone CFA doivent «regrouper ensemble un minimum de 65% de leurs réserves internationales, correspondant à 20% de la base monétaire de chaque banque centrale dans un compte d'opérations au Trésor français».
L'ancien président français François Mitterrand a déclaré une fois que l'Afrique était l'avenir de la France au 21ème siècle. Parallèlement les présidents français successifs ont déclaré une fin à France-Afrique, mais aucun ne l'a fait. Emmanuel Macron devrait donc être appelé à mettre fin à ce MAINTENANT!
 
COMMENT POUVONS-NOUS-NOUS CONSIDÈRER ÊTRE INDÉPENDANT AVEC 65% DE NOS RÉSERVES INTERNATIONALES SOUS LE CONTROLE D’UN PAYS?
 
Ceci doit S’ARRÊTER!  S’ARRÊTER maintenant!

Ceci est une première étape -

SIGNEZ CETTE PETITION.
 


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

We Demand:

  • An End to France's continuous intervention and domination of African Affairs
  • An End to the use of the Franc CFA in 14 African Countries
  • An effective End to Francafrique - France's neocolonial domination of its former empire in Africa.
  • An End to Neocolonialism
  • End of modern day enslavement

Our forefathers fought and died to liberate our continent from the colonial powers, who had carried out the worst form of acculturation in Africa. Many of the colonial powers left Africa during the wave of independence in the 1950s and 1960s, leaving behind arbitrary borders, weak administrative structures and a pronounced bias, which persists today in many countries, towards western languages and culture over our local languages, cultures and traditions.

For the French, the damage was not enough. They also left behind something more sinister and tangible in the shape of the CFA franc -  a colonial currency currently used by 14 African countries, which coincidentally happen to be among the poorest in the continent and in the world.

Given that France's Treasury backs the CFA franc they do everything to discourage any external or domestic challenges to their primacy. As such France has orchestrated coups and interventions in Africa, leaving behind a long list of Francophone African leaders who tried — and failed — to defy or reduce French authority.

As a consequence, France has kept unusually close ties with its former colonies in Africa, ruthlessly guarding its interests there through cultural and economic power, covert action and dozens of military interventions. As a matter of fact, France has intervened in sub-Saharan Africa on five different occasions within the past 10 years. Most recently, France launched Operation Barkhane, an ongoing counterterrorism initiative spanning five countries in Africa's Sahel region and involving more than 3,000 military personnel. It, therefore, seems that France's military role in Africa will continue UNLESS WE DO SOMETHING NOW!

The reason for the endemic poverty is because of soaring inflation, liquidity crisis and astronomical cost of imports. Let us remember that in 1994, when France devalued the CFA franc by 50%, it led to a sharp increase in the cost of living. At the time, only Dakar in Senegal openly protested against it.

This time, we all need to join our voices and tell France, WE HAVE HAD ENOUGH!

Here are some of the reasons:

There are four fundamental principles guiding France’s relationship with the CFA countries. These are captured succinctly by Pierre Canac and Rogelio Garcia-Contreras in an article in the Journal of Asian and African Studies (February 2011).

1. The French Treasury guarantees without limits, the convertibility of the two CFA francs.

2. The two CFA francs are convertible at a fixed exchange into French francs [now euros],”. So France abandoned the French Francs but we are stuck with the CFA Franc. Also, the fixed exchange rate can change, but only when France approves.

3. Despite plenty of restrictions, there are no de jure controls on the movements of capital within the [CFA] zone.”

4. The CFA zone members must “pool together a minimum of 65% of their international reserves, corresponding to 20% of the monetary base of each central bank, into an operations account at the French Treasury”.

Former French President Francois Mitterrand once declared that Africa is France's future in the 21st century. In the same light, successive French presidents have declared an end to Francafrique, but none has done so. Emmanuel Macron should, therefore, be called upon to end this NOW!

HOW DO WE CONSIDER OURSELVES TO BE INDEPENDENT WHEN ONE COUNTRY CONTROLS 65% OF OUR INTERNATIONAL RESERVES?

This has to STOP! It has to STOP NOW!

This is the first step - SIGN THIS PETITION.

 

 

 

 

 

.

.



Today: West Cameroon Movement for Change is counting on you

West Cameroon Movement for Change needs your help with “Let's Start With Biya of Cameroon: STOP France's Domination of Africa - End the CFA Franc - End Francafrique”. Join West Cameroon Movement for Change and 480 supporters today.