Stop au BRACONNAGE !!!

Stop au BRACONNAGE !!!

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !
Quand elle atteindra 2 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !
R PETITION a lancé cette pétition adressée à La protection des animaux et à

Merci d'être sur cette page, vous êtes sur le point de faire une bonne action et de changer les mentalités, que votre vie soit récompensée !

Commençons par le commencement :  Les éléphants, rhinocéros et autres animaux africains seront probablement bientôt tous éteints. Nous entendons trop souvent de tristes nouvelles au sujet des animaux victimes de braconnage. La population de rhinocéros noirs a diminué de 97% depuis 1960.                                                                                            35 000 éléphants d’Afrique ont été tués l’année dernière.                                                  Malheureusement, ces animaux non pas le pouvoir de signer cette pétition, ils n'ont pas le pouvoir de faire bouger les choses, c'est donc à nous de le faire !

Dans de nombreux pays africains, il est légal de chasser les girafes pour le sport. Les chasseurs du monde entier payent jusqu'à 15.000 dollars juste pour avoir la chance de tuer un de ces animaux. les braconniers tuent environ 30 000 gitafes chaque année.                                                                              30 000 !!


Malgré le déclin des populations de girafes, ces pays africains affirment que la chasse peut être rentable pour le Gouvernement et les citoyens, et que les populations de girafes peuvent être gérées de manière durable. Mais la poursuite de cette pratique brutale ne fait que perpétuer l'idée que ces animaux sont une marchandise et encourage le braconnage.

Il faut mettre fin à la chasse des girafes et de tous les autres animaux (éléphants, espèces protégées etc) aujourd'hui !

L'objectif est d'obtenir des signatures, des partages, des financements afin que les gouvernements investissent plus dans la protection de ces animaux,qui sont en danger potentiel d'extinction,à cause du braconnage. Oui, de nombreuses espèces d'animaux sauvages sont en danger, voire même sur la voie de l'extinction !


Les chasseurs des pays comme la Russie, les États-Unis et l'Allemagne payent des milliers de dollars pour les billets d'avion vers des pays comme l'Afrique du Sud, la Namibie et le Zimbabwe, où la chasse de girafes est encore permis !

Parcs de jeux, de droits, de trophée de charge pour tuer les animaux et les frais quotidiens de plus de trackers et guides embauchés. La facture finale peut aller jusqu'à 15.000 dollars. Les gouvernements de ces pays font valoir que cela rapporte de l'argent, le tourisme et la viande de girafe aux communautés locales et souligne le fait que les populations de girafes dans leur pays sont restés stables. Mais les girafes ont disparu en Angola, au Mali et au Nigeria. Et la population de girafes a été divisé par deux depuis 1988 et le nombre actuel est de 80.000 environ. Bien que la Fondation Giraffe Conservation cite le développement humain comme la raison principale de leur déclin, on ne peut s'empêcher de se demander comment la chasse durable et éthique de ces animaux en voie de disparition peut avoir des conséquences.


Les chasseurs de trophées ratent souvent leur cible et finissent par tirer la girafe dans un endroit qui se traduit par une mort douloureuse. Les braconniers utilisent aussi des filets et des pièges pour capturer des girafes, qui se traduit par une mort aussi douloureux. Comment les pays qui ont rendu la chasse à la girafe légale peuvent s'attendre à lutter contre les braconniers quand ils envoient le message que la chasse au gros gibier est possible ? Les populations de girafes sont en chute libre et peu importe quelle en est la cause, nous ne pouvons pas permettre à ces belles créatures d'être chassées pour le sport.

Alors nous pouvons ensemble faire bouger les choses et changer les mentalités.

Seul un braconnier ne signerait pas cette pétition !!

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !
Quand elle atteindra 2 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !