Pétition fermée
Adressée à Ministre de l’agriculture et 5 autres

Les Fermes Usines, aux citoyens de choisir

6 agriculteurs ont été condamnés le 28 octobre 2014 pour avoir démonté, dévissé et débranché une partie des installations de la « Ferme (plutôt usine) des 1000 vaches ».

Les agriculteurs tous condamnés ont fait appel et l'audience s'est tenue le 17 juin dernier. Le jugement est attendu pour le 16 septembre 2015.

Je suis Marie-Claude. Parmi ces agriculteurs se trouve mon fils qui travaille tous les jours pour nous nourrir. Je sais que ce n'est pas par plaisir que des agriculteurs ont pris de leur temps pour agir, mais pour nous alerter sur les changements liées à l'industrialisation de l'agriculture.

En effet les fermes usines modifient et bouleversent notre équilibre en matière de santé,de travail, de condition animale et d’environnement :

  • notre santé et notre nourriture : L’industrialisation de notre agriculture impacte nos aliments quotidiens, sans compter les conséquences sur l’eau, l’air et les sols. Les risques vétérinaires liés à la concentration des animaux sur de faibles surfaces et l’utilisation de médicaments pour y faire face se retrouveront dans notre assiette et dans le lait ;
  • nos emplois : La Ferme des 1000 vaches est un bon exemple de la mise en danger des emplois locaux car sa création va de pair avec l’élimination de 20 fermes de 50 vaches qui maintenaient l’activité économique et sociale de 20 villages et qui entretenaient le cadre de vie ; dans notre Canton, nos agriculteurs sont dynamiques et mettent en œuvre chaque jour leur faculté d’adaptation à nos évolutions : la multiplication des ventes directes et des AMAP en témoignent et les soutiens des collectivités publiques (région Rhône Alpes) à l’agriruralité a été mise en place ; la récente loi sur l’Agriculture favorise également ce développement  d’une agriculture variée !
  • la détérioration des conditions d’élevage des animaux est inévitable (les bêtes sont enfermées 365 jours par an), après les légumes hors-sols, les animaux hors-sols ;

Souhaitons nous confier à quelques uns – les industriels - le soin de nous nourrir et de protéger notre environnement ?

« Il n’y a pas de raison de douter que […] nous soyons capables à présent de détruire toute vie organique sur terre. La seule question est de savoir si nous souhaitons employer dans ce sens nos nouvelles connaissances scientifiques et techniques, et l’on ne saurait en décider par des méthodes scientifiques. C’est une question politique primordiale que l’on ne peut guère, par conséquent, abandonner aux professionnels de la science ni à ceux de la politique. » Hanna Arendt

C'est dans ce contexte qu'avec Laura Devin nous demandons à nos élus et autorités publiques d’être prudents lorsque des décisions autorisant les projets de Ferme Usine qui modifient radicalement nos conditions de vie sont prises.

Les citoyens doivent être saisis et se prononcer directement sur ces projets industriels.

Pour tout projet de Ferme Usine dans notre département et notre région, nous demandons aux autorités et représentants que soit organisée une consultation citoyenne par voie de référendum local et apportons notre soutien, par la présente demande, à nos agriculteurs qui ont agi et pris des risques pour nous alerter.

Marie-Claude Bonnamour, Laura Devin,

Citoyennes et élues d'Archamps

Cette pétition a été remise à:
  • Ministre de l’agriculture
  • Ministre de l’environnement
  • Députés national et européen de notre circonscription
  • Président de notre Région Rhône Alpes
  • Président de notre Conseil Général de Haute Savoie
  • Délégués communautaires de notre Communautés de Communes


Laura Devin MARIE-CLAUDE BONNAMOUR a lancé cette pétition avec seulement une signature au départ et il y a maintenant 133 522 signataires. Lancez votre pétition pour créer le changement que vous souhaitez voir.




Laura Devin compte sur vous aujourd'hui

Laura Devin MARIE-CLAUDE BONNAMOUR a besoin de votre aide pour sa pétition “Les Fermes Usines, aux citoyens de choisir ! #1000vaches”. Rejoignez Laura Devin et 133 521 signataires.