Contre le projet d’urbanisation d’un espace agricole et naturel, Le Chambord Country Club

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !


Nous sommes contre le projet du Chambord Country Club.

I) En effet, le Chambord Country Club est une erreur manifeste d’appréciation pour les raisons suivantes :

1) La destruction de la nature :

Non au bétonnage de nos campagnes !  Voulons-nous vraiment reproduire le bétonnage de nos montagnes et de nos fronts de mer? Le projet impacte 400 hectares d’espaces agricoles et naturels, dont 119 ha de forêts

Oui à la réhabilitation et/ou construction de logements pour accueillir les touristes et renforcer l’attractivité de notre territoire, mais sur des zones déjà urbanisées ! Non à ce que ces logements soient construits sur du territoire naturel ou agricole !

2) La mort de nos villages !

Non au mitage de nos campagnes ! Des maisons non reprises se meurent dans les villages voisins, pourquoi bétonner à quelques kms seulement ?

Non à la mort des commerces au cœur de nos villages ! Des commerces vont être recréés, alors que nos artisans et commerçants locaux subissent déjà la pression des grands centres commerciaux voisins

3) Un non-sens économique...

Non à un énième projet pharaonique non rentable ! 565 maisons de 0,5 à 1 M €… Le projet des Bordes a du être redimensionné, les lots constructibles de Ligny-le-Ribault ou Jouy-le-Potier ne sont pas construits, énième risque d’un projet fantôme ?

Non aux coûts supplémentaires ! On nous parle des impacts positifs pour la commune, mais qui va payer l’entretien des routes pour les bus du tourisme de masse annoncé, la mise en place d’une classe supplémentaire à l’école, etc… ?

4) ...au détriment de l’intérêt général

Non à l’intérêt du promoteur et des investisseurs au détriment de l’intérêt général ! Le projet a déjà été retoqué en 2014, pourquoi ressort-il aujourd’hui ?

II) Par ailleurs, la robustesse juridique du projet du Chambord Country Club devra être démontrée :

1) Des espèces protégées menacées

Le projet est en plein cœur du réseau Natura 2000
Des espèces floristiques et faunistiques protégées

2) Une incompatibilité avec le SCOT du Blaisois 

Ce projet de 400 ha va à l’encontre de la préconisation du SCOT de privilégier des territoires déjà urbanisés pour construire et qui limite à 23 ha maximum l'extension urbaine sur les communes de la Ferté-Saint-Cyr et Saint-Laurent Nouan

3) Une consommation excessive de zones naturelles et agricoles

L’urbanisation diffuse prévue conduira au mitage de 400 ha de zones naturelles et agricoles
Ce projet fait doublon avec la consommation d’espaces naturels déjà utilisés par les Bordes, à moins d’1km

4) Pas de compensation des terres agricoles détruites

Le projet entraîne la disparition d’une exploitation agricole de 240 ha et d’un cheptel bovin de 460 têtes
Aucune présentation de mesures compensatoires dans l’étude d’impact du projet

5) La compensation des zones humides détruites à prouver

De nombreuses zones humides (20 mares et 3 étangs) sont présentes aux Pommereaux, dont 800 m² seront détruites
La compensation de cette destruction reste à prouver