Soutien aux deux professeurs de Sciences Po Grenoble victimes de la « cancel culture »

Soutien aux deux professeurs de Sciences Po Grenoble victimes de la « cancel culture »

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !
Quand elle atteindra 1 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !
Des étudiants de Sciences Po Grenoble attachés à la liberté d'expression a lancé cette pétition adressée à Les étudiants et à

De nouvelles victimes de la « cancel culture » : un professeur de Sciences Po Grenoble est aujourd'hui menacé et ne peut plus faire cours en présentiel. Son tort ? S'être librement exprimé dans le strict cadre de ses fonctions académiques. Un autre a vu ses propos détournés et manipulés, sa liberté d'expression clouée au pilori.
 
La « cancel culture » est le nouveau nom de la censure. Parce qu’ils ont une approche critique de l’islam et des notions qui s’y rapportent, l'Union Syndicale Sciences Po Grenoble cherche à intimider ces professeurs et les met en danger en menant une campagne de harcèlement sur les réseaux sociaux. Peu après le lancement de cette campagne, la direction de l’IEP a décidé de passer les cours que donnait l'un des professeurs en distanciel.


Nous ne pouvons pas nous permettre de fermer les yeux sur les pratiques antidémocratiques de l'Union Syndicale. Pour que vivent la diversité intellectuelle, la liberté d'expression et la liberté académique nous nous devons de combattre fermement les porte-voix de l’obscurantisme.


Par cette pétition, nous souhaitons témoigner de notre plus vif soutien à ce professeur qui fait face à un déchaînement de haine injustifié.

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !
Quand elle atteindra 1 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !