DEMANDER AU GOUVERNEMENT DE COMPTER LA COTE R UNIQUEMENT SI ELLE HAUSSE LA COTE R GÉNÉRALE

0 a signé. Prochain objectif : 25 000 !


A QUI DE DROIT,

Notre nation fait face à une crise sans antécédent. Les collégiens Québécois subissent une anxiété accrue face aux décisions prises par notre cher gouvernement par rapport a la cote R. Bien que la première décision avantageait tous les étudiants, la nouvelle décision pose plusieurs problèmes. En effet, la deuxième décision, soit l’annulation du calcul de la cote R, suscite beaucoup de désavantages et d’inquiétudes pour plusieurs étudiants: 


Beaucoup d’élèves n’ont pas eu une cote r durant leur première session et souhaitaient l’augmenter. Si la cote r de cette session est annulée, ils auront moins de chance d’atteindre la cote R désirée pour leur programme

Un bon nombre d’étudiants ont triplé leur effort durant cette session, et ce même durant le confinement. Il serait injuste de dire que leur effort n’aurait servit à rien.

Bien que ce n’est pas tout le monde qui a les mêmes moyens pour entamer les cours à distance, ces gens-là ne seraient pas pénalisés car leur cote R d’Hiver 2020 ne serait prise en considération que si elle les avantageait

La cote R de la deuxième session de l’année sert de coussin pour plusieurs élèves. En effet, plusieurs étudiants flanchent leurs première session, mais la deuxième session leur permet de se rattraper.

Enlever le calcul de la cote R de cette session baissera la probabilité de remonter leur cote R finale puisque l’université tiendra en compte seulement deux cote R. 


Nous demandons donc au gouvernement d’être sensés et de revenir à leur première décision, qui atténuait l’anxiété de plusieurs élèves déjà inquiets pour des raisons bien plus importantes que des résultats scolaires.