Pétition fermée

L'éducation : une priorité mais pas pour les élus de la ville de Perpignan

Cette pétition avait 642 signataires


Bonjour. Nous vous demandons de bien vouloir soutenir la lutte des personnels animateurs des ALAE de Perpignan en signant la pétition en ligne. Ces derniers n'assureront plus les temps périscolaires du midi et du soir dans les écoles maternelles de Perpignan, à la rentrée prochaine, si le projet municipal en voie de validation, fin juin, aboutit.

Les personnels ATSEM de la ville, seuls, prendront en charge ces temps. Les associations d'éducation populaire, liées par contrat à la ville et employeurs des personnels de l'animation, ne géreront plus que le temps NAP du vendredi après midi. (Nouvelles activités périscolaires)

Le  taux d'encadrement en maternelle   sera à la baisse. ( plus d'enfants pour un adulte) et les personnels ATSEM  subiront fatigabilité et  une amplitude  de leur journée de travail dangereuse ( 9h30 à 10 heures par jour )  avec risques psychosociaux et souffrance au travail inhérents.  Licenciements et diminutions d'heures de travail, temps partiel imposé à la rentrée de septembre pour les animateurs des ALAE. Suppressions d'ALAE maternelle.

 Au coeur des interrogations des parents et des personnels,  la politique de la ville en matière d'éducation et de gestion des personnels. Choix citoyen  qu'il nous faut prendre en charge…L'intérêt général, intérêts des enfants, des familles et des personnels, comme seule boussole.

Par avance merci.

Le Collectif « ALAE en danger »

ALAE accueil de loisirs associés à l'école.



collectif ALAE en danger compte sur vous aujourd'hui

collectif ALAE en danger a besoin de votre aide pour sa pétition “les élus de la mairie de Perpignan : L'éducation : une priorité mais pas pour nos chers élus de la ville de Perpignan”. Rejoignez collectif ALAE en danger et 641 signataires.