Sauvez les entrepreneurs mauriciens !

0 a signé. Prochain objectif : 7 500 !


Face à la crise économique sans précédent à laquelle nous sommes confrontés, nous, petits entrepreneurs dûment enregistrés de l’île Maurice, demandons au ministre des Finances, M. Renganaden Padayachy, de bien vouloir considérer en urgence les mesures suivantes :

1) Un moratoire de six mois sur le remboursement de TOUS LES EMPRUNTS, personnels et d’entreprises, capital et intérêts, auprès des banques comme des sociétés de leasing.

2) Un moratoire de six mois sur les intérêts liés à nos découverts autorisés, comptes personnels et comptes d’entreprises.

3) Le gel des loyers commerciaux pour une période de six mois et une subvention de l’Etat aux Landlords afin qu’ils puissent entretenir leurs bâtiments.

4) Le gel des factures de téléphone, d’eaux et d’électricité, personnels et d’entreprise.

5) Le gel du VAT Return pour le premier trimestre de 2020.

6) Le gel de nos contributions à la NPF pour six mois.

7) La possibilité d’emprunter entre Rs 300,000 et 1 million sur cinq ans et non deux ans, et à un taux d’intérêt ne dépassant pas 2.5 % (et non 0% sur neuf mois et 6.5% sur quinze mois comme actuellement proposé).

Il y va de notre survie. Nous sommes des centaines et des centaines de petits entrepreneurs et de travailleurs indépendants qui ne se retrouvent absolument pas dans les plans d’aides proposés par l’Etat à ce stade. Nous avons des charges importantes que nous ne pouvons honorer fauts de revenus. 

Nous, petits entrepreneurs, avons contribué pendant des années à l’avancement du pays et ne pas nous aider aujourd’hui portera, à terme, un énorme préjudice à l’économie mauricienne.

Je me fais ici le porte-parole de plusieurs entrepreneurs qui estiment que ces mesures proposés plus haut sont vitales à notre éventuelle survie.

Nous sommes disposés à rencontrer le ministre en petit comité si besoin est.

Jean-François Leckning