Victoire confirmée

La culture italienne ne doit pas abandonner la capitale d'Europe. Non à la fermeture de l'Institut Culturel Italien de Strasbourg.

Cette pétition a abouti avec 2 089 signatures !


NOUS AVONS GAGNÉ ! - ABBIAMO VINTO

 

 

[La cultura italiana non deve abbandonare la capitale d’Europa.]
[No alla chiusura dell’Istituto Italiano di Cultura di Strasburgo]
[Versione italiana a seguire quella francese]

 

En 2014, l’Institut Culturel Italien devrait fêter ses 50 ans d’activité à Strasbourg et environs.

Créé en 1952 - suite à l’accord bilatéral de 1949, dont les signataires étaient Robert Schuman pour la France et Carlo Sforza pour l'Italie, Ministres des Affaires Etrangères de leurs Pays respectifs - l'Istituto Italiano di Cultura a été inauguré officiellement en 1964.

Malheureusement, une proposition émanant du Ministère italien des Affaires Etrangères italien risque de faire de transformer cet anniversaire  en une définitive fermeture.

Cette proposition s’inscrit dans le cadre d’un programme de réorganisation du réseau des Instituts Culturels Italien et du corps  diplomatico-consulaire italien à l’Etranger. En France, plusieurs institutions italiennes sont concernées par ces mesures. 

Une réorganisation qui donnera lieu à l’absence totale à Strasbourg d’institutions italiennes destinées au public et qui fera table rase d’un seul coup de 50 ans de travail aux côtés des « Strasbourgeois » provenant de tous pays passionnés d’Italie et autres partenaires français et étrangers.

50 ans pendant lesquels l’Institut a su nouer et consolider des liens forts avec les institutions administratives, culturelles, scientifiques, diplomatiques, scolaires et universitaires, en devenant rapidement  un interlocuteur privilégié.

Strasbourg, étant capitale de l’Europe, cette fermeture pourrait être interprétée comme un manque d’intérêt de la part de l’Italie pour les cultures, les institutions et les peuples européens.

La décision de fermeture, si elle s’avérait effective, pénaliserait avant tout Strasbourg et sa Région et surtout les amis de la culture et la langue italiennes qui perdraient un important repère pour une des cultures européennes parmi les plus appréciées en France.

Compte tenu de la présence italienne qui ne cesse d’augmenter depuis plusieurs générations et de l'intérêt particulier des Français pour l'Italie, l’Alsace est une région où il serait préférable de renforcer les institutions italiennes que de les réduire. 

**************************************************

Nel 2014 l’Istituto Italiano di Cultura di Strasburgo festeggerà i suoi 50 anni di attività.

Creato nel 1952, in seguito all’accordo bilaterale del 1949 di cui furono signatari Robert Schuman per la Francia e Carlo Sforza per l’Italia (Ministri degli Affari Esteri dei rispettivi paesi), l’Istituto Italiano di Cultura é stato inaugurato ufficialmente nel 1964.

Sfortunatamente una proposta del Ministero degli Affari Esteri italiano rischia di trasformare questo anniversario in una chiusura definitiva.

Tale proposta si inscrive nel quadro di un programma di ristrutturazione della rete degli Istituti Italiani di Cultura e del corpo diplomatico-consolare italiano all’estero. In Francia, diverse istituzioni italiane sono oggetto di tali misure.

Una riorganizzazione che darà luogo a Strasburgo all’assenza totale di istituzioni destinate al pubblico e che farà tabula rasa di 50 anni di lavoro accanto agli “Strasburghesi” originari di tanti paesi e appassionati dell’Italia e accanto ad altri partner francesi e non.

50 anni durante i quali l’Istituto ha saputo stringere e consolidare legami forti con le istituzioni amministrative, scientifiche, diplomatiche, scolari e universitarie, divenendo rapidamente un interlocutore privilegiato.

Essendo Strasburgo la capitale d’Europa, questa chiusura potrebbe essere interpretata come un disinteresse dell’Italia per le culture, le istituzioni e i popoli europei.

La decisione di chiusura, se dovesse essere confermata, penalizzerà innanzitutto Strasburgo e la sua regione e soprattutto gli amici della cultura e della lingua italiana che perderebbero un importante punto di riferimento per una delle culture europee più apprezzate in Francia.

Tenuto conto della presenza italiana che continua ad aumentare da varie generazioni e dell’interesse specifico dei francesi per l’Italia, l’Alsazia é una regione in cui sarebbe preferibile rinforzare le istituzioni italiane piuttosto che ridurle.

 

 



Amis de l'Institut Culturel Italien de Strasbourg compte sur vous aujourd'hui

Amis de l'Institut Culturel Italien de Strasbourg a besoin de votre aide pour sa pétition “La culture italienne ne doit pas abandonner la capitale d'Europe. Non à la fermeture de l'Institut Culturel Italien de Strasbourg.”. Rejoignez Amis de l'Institut Culturel Italien de Strasbourg et 2 088 signataires.