NON à la loi n°2992 visant à rendre non identifiables les forces de l'ordre.

0 a signé. Prochain objectif : 15 000 !


Quel effroi de lire cette proposition de loi (n° 2992 ) visant à rendre non identifiables les forces de l’ordre lors de la diffusion d’images dans l’espace médiatique.

Les justifications de nos députés sont lisibles sur ce lien : http://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/textes/l15b2992_proposition-loi?fbclid=IwAR1rpxID6kTnM_yL67s7pzkZLxaVnZVVV1SKfzBdByPou2c4NQSZ-2oegws

Proposer cette loi est tout simplement honteux et inacceptable. Cette loi et ses sanctions sont la porte ouverte à la suppression de liberté d'expression et de diffusion, la porte ouverte à encore plus de violences policières encore et toujours impunies et enfin, un pas de plus vers un état totalitaire et répressif.
Tout acte de violences, venant de n'importe quel individu doit être puni. Tout acte de "bavures" et de violences policières doit être puni aussi. Si images il y a, actes il y a eu. En interdire la diffusion (sous peine de 15000 euros d'amende et un an de prison) s’associerait à la suppression de preuves et à la protections des agresseurs.

Encore une fois, on traite le problème par le mauvais bout. Les violences policières ne sont pas un mythe, elles sont bien réelles et elles augmentent. Punir les auteurs semble être une solution plus juste et plus respectable si l'état ne veut pas que l'on "stigmatise" nos forces de l'ordre. Agir, les punir, participerait à une confiance retrouvée envers les forces de l'ordre et regèlerait certainement le problème des menaces faites à ces derniers comme le texte de loi le souligne.

De plus, si l'application Urgence Violences Policières à été créée, c'est bien qu'il y a des raisons. Les forces de l'ordre sont déjà assez difficilement identifiables de part leur sur-équipement lors de leurs interventions et ont déjà, pour certains, un sentiment d'impunité à exercer des violences exagérées. Empêcher leur identification serait les déresponsabiliser de leurs actes et les conforter dans leurs violences. Certaines de ses images sont "précieuses" (même si insoutenables) car elles ont permis dans quelques cas rares d'ouvrir des enquêtes.

Il faut que l'état protège tout le monde, de façon égale et condamne les violences qu'elles soit faites par des citoyens lambdas ou des agents des forces de l'ordre.


Nous refusons que cette proposition de loi soit acceptée pour la sécurité de chacun de nos concitoyens ; pour que les violences policières cessent d'être étouffées et soit enfin punies comme il se doit ; pour tendre vers plus de confiance, de sérénité et de paix dans notre cher pays qu'est la France ; au nom de la justice, de la liberté et de l'égalité.

NON A LA LOI N° 2992 visant à rendre non identifiables les forces de l’ordre lors de la diffusion d’images dans l’espace médiatique.


Réagissons, Signons, Partageons et prenons soin de nous et des autres.