L'Allemagne avec l'Europe : pour la fin du blocus contre Cuba !

L'Allemagne avec l'Europe : pour la fin du blocus contre Cuba !

0 a signé. Prochain objectif : 75 000 !


DE/EN/ES/FR

C'est insupportable: les équipes médicales cubaines soutiennent 27 pays dans la lutte contre le coronavirus  –  et l'administration Trump continue de durcir ses sanctions contre Cuba, qui sont contraires au droit international !

Nous sommes un groupe d'Allemand/e/s travaillant dans les secteurs culturel et scientifique à Cuba, et depuis des années, nous devons témoigner comment l'embargo américain a constamment aggravé les conditions de vie des gens ici. Alors que les médias internationaux louent le pays pour ses efforts fructueux contre la pandémie - et plus récemment le New York Times -, et une campagne internationale propose les brigades médicales cubaines pour le Prix Nobel,  les États-Unis placent Cuba sur une liste d'"États terroristes" et entravent massivement la livraison de médicaments, de matières pour le développement de vaccins et de fournitures médicales à la population cubaine. Mais ce n'est pas tout: le gouvernement américain tente par tous les moyens de mettre Cuba à genoux dans le sillage de la crise du corona en exerçant des pressions sur les pays pour qu'ils renoncent aux missions médicales cubaines et en arrêtant les transferts d'argent des Cubains vivant à l'étranger vers leurs familles - les plus importantes sources de devises que l'île possède encore.

Le peuple cubain souffre depuis 60 ans de ce blocus le plus long de l'histoire. L'ONU et l'UE, ainsi que le gouvernement allemand, la condamnent depuis longtemps comme étant contraire au droit international, sans aucune conséquence. Au contraire: les banques et les entreprises allemandes et européennes se soumettent aux sanctions inhumaines des États-Unis afin de ne pas mettre en danger leurs intérêts économiques dans ce pays. Et maintenant, selon des informations de presse, le ministre fédéral allemand de la coopération économique et du développement, M. Gerd Müller, veut également mettre fin à la coopération avec Cuba - et ainsi renforcer de facto la politique de blocus.

Il faut que cela cesse enfin! Aidons le peuple cubain, tout comme ses médecins et ses scientifiques aident le monde!

Par-delà les frontières des partis politiques, le blocus américain contre Cuba suscite l'indignation du monde entier. De plus en plus d'États, d'institutions et de personnalités demandent la levée immédiate des sanctions, notamment le secrétaire général des Nations unies, António Guterres, la Haut-commissaire des Nations unies aux droits de l'homme, Michelle Bachelet, le président argentin, Alberto Fernández, le pape Francis, le haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et Vice-président de la commission européenne, Josep Borrell, des associations d'églises américaines, une commission d'experts du Conseil des droits de l'homme des Nations unies, ainsi que des sénateurs et des membres du Congrès américains des deux partis.

Nous nous joignons à ce mouvement mondial et appelons le gouvernement allemand à ne pas annuler la coopération au développement avec Cuba et, en particulier pendant sa présidence du Conseil de l'UE au second semestre 2020, à travailler activement pour mettre fin à la politique de blocus illégale, à protéger efficacement les acteurs européens à Cuba des sanctions américaines avec le règlement de l'UE de 1996, et à donner à tous les Cubains un accès sans restriction aux échanges économiques, scientifiques et artistiques.

 

Liste des premier-e-s signataires :

Fatih Akın, réalisateur

Benny Adrion, FC St. Pauli, fondateur de "Viva con Agua

Marius Babias, directeur du Neuer Berliner Kunstverein

Michael Backmund, journaliste et cinéaste

Rolf Becker, acteur, syndicat ver.di

Nora Bossong, poète et romancière

Wolfgang Bozic, chef d'orchestre

Roberto Blanco, chanteur et musicien

Thomas Brussig, écrivain et scénariste

Noam Chomsky, linguiste

Herta Däubler-Gmelin, ancienne ministre fédérale de la justice

Wolfgang Däubler, professeur en droit du travail, émérite de l'Université de Brême

Jan Delay, musicien et chanteur

Heinz Dieterich Steffan, sociologue

Hauke Dorsch, ethnologue, Université de Mayence

Jürgen Draeger, peintre et acteur

Klaus Engel, entrepreneur et mécène de la culture

Jenny Erpenbeck, réalisatrice et scénariste

Julia Franck, écrivaine

Karin Graf, agente littéraire  et directrice de festival

Thomas Hengelbrock, chef d'orchestre et musicologue

Bert Hoffmann, politologue, German Institute for Global and Area Studies

Gaby Horn, directrice de la Biénnale Berlin

Hannes Jung, senior researcher, DESY Hambourg

Stefan Kaegi, directeur de Rimini Protokoll

Rainer Klausmann, caméraman

Tobias Kraft, chercheur, Académie des sciences et des humanités de Berlin-Brandebourg

Udo Lindenberg, chanteur et musicien

Peter Lohmeyer, acteur

Oliver Lubrich, professeur de littérature, Université de Berne

Constanza Macras, choréographe

Jeanine Meerapfel, directrice et présidente de l'Académie des Arts de Berlin

Robert Menasse, écrivain et essayiste

Guy Montavon, directeur général du Théâtre d'Erfurt

Susan Neiman, philosophe et directrice du Forum Einstein de Berlin

Claus Offe, sociologue

Frank Otto, entrepreneur et philanthrope

Norman Paech, professeur de droit international, émérite de l'Université de Hambourg

Felix Räuber, chanteur

Sandra Rebok, historienne des sciences

Oliver Reese, directeur et directeur artistique du Berliner Ensemble

Werner Ruf, politologue, émérite de l'Université de Kassel

Werner Rügemer, philosophe et publiciste

Joachim Sartorius, écrivain et traducteur

Roland Schimmelpfennig, dramaturge et écrivain

Volker Schlöndorff, réalisateur et producteur de films

Irmin Schmidt, compositeur

Gregor Schneider, artiste, Académie des Beaux-Arts de Düsseldorf

Peter Schneider, scénariste et écrivain

Ulrich Schreiber, directeur du Festival international de littérature de Berlin

Eberhard Schultz, avocat des droits de l'homme

Alice Schwarzer, auteure et journaliste

Hanna Schygulla, actrice et chanteuse

Azize Tank, ancien membre du Bundestag

Michael Thalheimer, directeur d'opéra et de théâtre

Margarethe von Trotta, auteure et réalisatrice

Konstantin Wecker, musicien et auteur

Wim Wenders, réalisateur

Sarah Willis, corniste principale, Philharmonique de Berlin

Gerhard Werle, professeur en droit pénal international, Université Humboldt de Berlin

Johanna Wokalek, actrice

Michael Zeuske, historien, Université de Bonn

Jean Ziegler, ancien Rapporteur spécial des Nations unies sur le droit à l'alimentation

Cet appel est lancé par un groupe de travailleurs culturels et de scientifiques allemand-e-s qui travaillent à Cuba depuis de nombreuses années :


Andreas Baesler, metteur en scène

Ulrike Dorfmüller, linguiste

Katrin Hansing, anthropologue

Rainer Schultz, historien

Michael Thoss, médiateur culturel

Hans-Peter Weymar, cinéaste