Autorisez les résidents temporaires à rentrer chez eux au Canada (crise sanitaire)

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !


Cher M. Trudeau,

Nous souhaitons vous adresser ce message en réponse aux récentes mesures mises en place pour freiner la propagation du virus Covid-19. Nous tenons à vous annoncer notre soulagement à la suite de cette décision, car il s’agit en effet, selon nous, d’une excellente mesure.

En revanche, nous avons été fortement sensibles sur un point dans vos déclarations, à savoir l’absence de prise en compte des résidents temporaires, pour un laisser-passer à la frontière.

Cet événement a pris de court tout le monde et principalement toutes les personnes en voyage à l’étranger, qui ont appris que la frontière leur sera fermée, presque du jour au lendemain, et qu’ils ne pourront plus rentrer au Canada.

Pour beaucoup d’entre nous, notre billet d’avion, acheté depuis longtemps, est programmé quelques jours après la date du 18 Mars, date à laquelle les voyageurs étrangers ne pourront plus entrer au Canada, tel que vous l’avez annoncé dans votre discours du 16 Mars.

Nous, les résidents temporaires nous trouvant actuellement hors du Canada, sommes très inquiets.

Nous souhaiterions pouvoir rentrer chez nous, au Canada. Oui, nous sommes des résidents « temporaires » mais nous n’en avons que le nom. Nous avons construit notre vie dans votre beau pays, nous avons des démarches d’immigration (demande de résidence permanente) en cours. Nous travaillons au Canada, nous y sommes installés avec notre famille depuis plusieurs années, nous y avons nos amis, notre appartement, nos animaux domestiques, ainsi que nos factures à payer, et surtout, notre assurance santé.

Toutes ces choses, nous ne les avons plus dans notre pays d’origine, car nous avons choisi de construire notre vie au Canada, que nous considérons comme notre pays !

Nous vous demandons, s’il vous plaît, de nous autoriser à rejoindre nos conjoint-e-s, nos enfants, notre foyer, la vie que nous avons bâtie, avant qu’il ne soit plus possible de le faire pour plusieurs semaines voire plusieurs mois. Ceci nous permettra d’éviter de nous retrouver dans une situation de grande précarité.

Sincèrement,

Des résidents temporaires, mais surtout futurs résidents permanents.