Victoire

Appel au boycott du Festival Panafricain de la Musique(Fespam) du Congo Brazzaville

Cette pétition a abouti avec 80 signatures !


Dans quelques jours se tiendra à Brazzaville le onzième Festival panafricain de musique (Fespam).

Ce ne sera pas la fête pour tout le monde.

A quelques kilomètres de la capitale du Congo, dans la région du Pool, des villages entiers se vident en raison des violences infligées aux populations sans défense par les forces publiques qui traquent le pasteur Ntumi et ses compagnons. Des femmes sont victimes de viols systématiques. Des enfants souffrent de malnutrition.

Est-il moral de penser à chanter et à danser dans ces circonstances ?

Non, car il ne peut y avoir de fête qui ne soit la fête de tous.

Non, car quand une partie du corps est malade c’est tout le corps qui souffre.

C’est pourquoi nous appelons à boycotter le Fespam.

A tous les artistes-musiciens, du Congo et d’ailleurs, nous demandons de saisir cette occasion pour exprimer avec force leur indignation face aux violences infligées à un peuple victime d'un pouvoir dont l'absolutisme ne laisse place à aucune empathie face aux souffrances subies par ces dizaines de milliers de villageois aujourd’hui en déshérence.

Ce n’est pas tout.

 A l’heure où le Congo est au bord de la faillite, alors que les hôpitaux, faute d’argent, sont incapables de soigner les malades et se transforment en mouroirs, comment peut-on accepter que le gouvernement dépense 2,3 milliards de francs CFA pour payer les artistes invités au Fespam ?

Honte à ceux qui se font les complices d’une telle ignominie.

Si l’art est vraiment « le plus court chemin de l’homme à l’homme », alors tous les artistes qui se respectent doivent dire NON au cynisme du pouvoir en place à Brazzaville.

Ils doivent dire NON AU FESPAM

Jackson Babingui, artiste-musicien



Jackson compte sur vous aujourd'hui

Jackson BABINGUI a besoin de votre aide pour sa pétition “Jackson Babingui: Appel au boycott du Festival Panafricain de la Musique(Fespam)”. Rejoignez Jackson et 79 signataires.