Pour un recensement des policiers et gendarmes violents envers les femmes et/ou enfants.

Pour un recensement des policiers et gendarmes violents envers les femmes et/ou enfants.

0 a signé. Prochain objectif : 35 000 !
Quand elle atteindra 35 000 signatures, cette pétition deviendra l'une des plus signées sur Change.org !

Abandon de Famille - Tolérance Zéro a lancé cette pétition adressée à Gérald Darmanin et à

Monsieur le ministre de l'intérieur, Gérald Darmanin : savez vous combien il y a de policiers et gendarmes violents envers leurs (ex)conjointes, collègues femmes et/ou plaignantes? 

--------------------------

Les policiers et gendarmes auteurs de violences faites aux femmes et/ou enfants sont une menace qui pèse sur toute notre société. Mais l'ampleur du phénomène est largement occulté.

Demandons au ministère de l'Intérieur d'effectuer l'inventaire de ces forces de l'ordre agresseurs de femmes et enfants.

Le 20 juillet 2021, le Canard Enchainé révèle qu'un élément clé portant sur les dysfonctionnements de la police a été étouffé par la mission d'enquête interministérielle sur le féminicide de Chahinez Daoud, brulée vive par son ex-conjoint dans la rue à Mérignac le 4 mai 2021.

Certes, le rapport souligne bien que la plainte déposée par Chahinez Daoud mi-mars 2021 n'a jamais été transmise au parquet et que dans le courriel envoyé par le policier qui a pris sa plainte, figurent seulement la grille d'évaluation du danger et la fiche d'évaluation des victimes (EVVI) mal remplis et partiellement illisibles. La relance du greffe pour informations sur le dossier est resté lettre morte.

Mais, comme le révèle le Canard Enchaîné, un élément clé n'a pas été publié dans ce rapport:

Le policier qui a (mal)traité le dossier de plainte Chahinez Daoud venait tout juste d'être condamné à 8 mois avec sursis pour violences conjugales sur son épouse. 

Suite à la publication du rapport, Matignon a annoncé six mesures pour renforcer la protection des victimes de violences conjugales, dont la plupart déjà existantes mais peu appliquées...

Pourtant, la protection des femmes victimes de violences conjugales passe aussi par la garantie qu'elles ne seront jamais en contact avec des policiers et gendarmes agresseurs. 

Dans le livre "Silence, on cogne", la journaliste Sophie Boutboul livre une enquête sidérante sur l'omerta qui règne au sein de l'hiérarchie de la police et de la gendarmerie au sujet des policiers et gendarmes auteurs de violences dans la sphère privée. Connaître l'ampleur de ce phénomène est une question de vie ou de mort!

Pour faire toute la lumière sur l'ampleur des violences masculines commises à l'encontre des femmes et enfants par des policier et gendarmes agresseurs, demandons au ministère de l'intérieur une enquête exhaustive pour connaître le nombre de policiers et gendarmes mis en cause dans des affaires de violences* faites aux femmes et/ou enfants, et à quel poste ces auteurs sont actuellement affectés. 

*Violences physiques, psychologiques, économiques, administratives et sexuelles. 

 

--------------------------

Associations et collectifs co-porteuses de cette pétition:

Abandon de Famille - Tolérance Zéro!

Pourvoir Féministe

Osez le Féminisme

Enfants Devenus Grands

Citoy'Elles

Protéger l'Enfant

Mémoire Traumatique et Victimologie

ECVF Association d'élu·es engagé·es dans la lutte contre les violences faites aux femmes depuis 

Union Nationale des Familles de Féminicide

Stop Harcèlement de Rue

Association EFiGiES

Resapp44

FNCIDFF - Fédération nationale des Centres d'Information sur les Droits de Femmes et des Familles.

--------------------------

(contactez nous pour vous associer)

 

 

 

 

 

0 a signé. Prochain objectif : 35 000 !
Quand elle atteindra 35 000 signatures, cette pétition deviendra l'une des plus signées sur Change.org !