Pour le maintien des créneaux à la déchèterie de la Terre des 2 Caps

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !

Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !

Après mon courrier au président de la communauté de communes,

Après ma publication de mardi 18 mai sur Facebook (reprise sur le site de la voix du nord jeudi 20 mai),

J’ai été reçu jeudi 20 dans la soirée par Francis Bouclet, président de la CCT2C.

Je lui ai de nouveau exposé mon point de vue et les arguments qui montrent que cette idée de réduction d’horaires était une mauvaise idée.

C’est un mauvais signe envoyé face à la crise écologique, face aux dépôts sauvages, face à la frustration des usagers devant la complexité de réserver un créneau à la déchèterie.

Le président prétend qu’il n’y a que quelques personnes contre ce projet. Qu’on ne peut pas plaire à l’ensemble de la population quand on prend des décisions.

Mais on parle d’ici d’un service public. D’un service ouvert à l’ensemble du territoire. D’un service qui va devoir supporter l’arrivée massive de touristes l’été.

Et face à ça, notre déchèterie passe de 48h l’été à 36h.

Face à ça, notre déchèterie sera fermée le mercredi après-midi et le dimanche matin.

Face à ça, la déchèterie ne sera en accès libre uniquement le vendredi après-midi (contre le vendredi toute la journée auparavant).


Le président pense que les 6 prochains mois seront un test et tout pourra être réévalué par la suite. Mais ce test est déjà biaisé puisqu’il s’effectuera avec des fermetures importantes (mercredi et dimanche).


Et nous savons très bien qu’un horaire supprimé ne sera pas remis en place par la suite.


Nous devons donc nous mobiliser. Pour le maintien des créneaux stratégiques. Pour une consultation massive concernant les évolutions de notre déchèterie.

Peu importe que nous habitions le littoral ou l’intérieur.

Nous devons décider ensemble concernant les modalités d’accueil de notre déchèterie.


C’est pourquoi je mets en place cette pétition. 

Au plus nous nous mobiliserons, au plus nous serons entendus.

Nicolas Lœuillet

Maire de Rinxent