La vie de Marwa entre vos mains !

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 000 !


Notre petite chérie Marwa est née avec sa sœur jumelle Safa le10/11/2015 en très bonne santé.

En septembre 2016, Marwa a eu une forte fièvre (+ de 41°C), on l’a emmené aux urgences de l’hôpital Lenval de Nice.

Pronostic du médecin : « rien de grave, donnez lui de l'Advil et rentrez chez vous »!​
24h après notre petite princesse est dans le coma, sous assistance respiratoire et cardiaque.
Notre petite chérie n’aurait jamais dû quitter l’hôpital avec 41°C de fièvre et des bleus sur le corps qui marquent un manque d’oxygène.
Incompétence ou mauvaise prise en charge? Le résultat est que notre petite Marwa est entre la vie et la mort.

Marwa a été transportée par hélicoptère à l’hôpital LA TIMONE de Marseille.
Admise au service Réanimation pédiatrique, les médecins commencent alors à faire tous les examens nécessaires.
Verdict: Marwa a eu un entérovirus qui l’a mise dans cet état, un état qui aurait pu être évité si des examens nécessaires avaient été faits à l’hôpital Lenval de Nice.
Décisions des médecins :
Ils veulent débrancher Marwa. Pourquoi? car elle va surement être handicapée
• De toute façon elle ne tiendra pas 2 mois en vie
• Elle ne pourra jamais bouger ni ouvrir les yeux et dans le cas où elle les ouvre, elle ne pourra jamais suivre du regard.

Quelques jours après : Marwa se réveille du coma, n'a plus besoin d’assistance cardiaque, commence à bouger, ouvre ses yeux et suit du regard. Ses poumons et tous ses organes sont en bon état mais hélas elle ne peut pas respirer toute seule et a besoin d’une assistance respiratoire car l’information que le cerveau donne au poumon pour fonctionner ne passe plus. Ce sont les séquelles de l’entérovirus.

Malgré tous ces progrès, les médecins persistent à vouloir débrancher notre bébé.
Et de là, commence un combat juridique pour pouvoir donner une chance à notre petit ange de vivre car elle tient à la vie, elle est courageuse, elle se bat et elle le montre.

Une pétition avait été mise en ligne pour la garder en vie. Elle a récolté + de 291 000 signatures, c’est-à-dire plus de 291 000 personnes qui soutiennent notre bébé et que nous remercions à l’occasion.

Le tribunal administratif de Marseille a ordonné en référé la poursuite des soins pour notre petite princesse.

Les médecins de LA TIMONE on fait appel contre la décision du tribunal administratif de Marseille au niveau du conseil d’état, la plus haute juridiction. Pourquoi tant d’acharnement à vouloir débrancher notre petite Marwa ?

Marwa a encore gagné son droit de vivre au niveau du conseil d’état qui ordonne, lui aussi, la poursuite des soins et vient soutenir la décision du tribunal administratif de Marseille.

Suite à ça notre petite a été transférée du service Réanimation vers le service des soins continus. Depuis ce jour-là, peu importe ce dont souffrait Marwa, une seule réponse des médecins : «On ne peut rien, c’est neurologique. On vous avait prévenu, vous auriez dû la débrancher.»
Notre fille avait une fièvre, des accélérations cardiaques, un masque d’oxygène et, rien à faire, seule réponse: «C’est neurologique ». Mais Marwa est si courageuse qu’elle n’a pas cédé, elle a tenu des heures et des heures, jusqu'à l’intervention d’un professeur du service réanimation. Il s’est avéré qu’elle avait une infection urinaire non traitée qui a abouti à une insuffisance rénale et une infection pulmonaire. Pour résumer, aucun lien avec la Neuro.
Depuis ces infections ont été traitées et dès que l’état de Marwa s’est stabilisé, elle a été transférée dans un centre spécialisé à Hyères, afin de nous former aux gestes quotidiens nécessaires pour pouvoir accueillir notre petite à la maison.


Cela fait plus d’un an et demi que notre petite fille est hospitalisée.

En France, on ne trouve AUCUNE solution pour traiter son cas. Ils nous ont donc demandé de prendre notre fille chez nous et de profiter des derniers moments avec elle.

Après plusieurs recherches menées, nous avons trouvé des médecins chinois qui pratiquent une technique d’implantation de cellules souches.
Nous avons tout de suite pris contact avec eux. Au début, c’était prévu qu’on déplace Marwa jusqu’en chine pour réaliser l’opération.

Malheureusement le transport est excessivement cher, à savoir 120 000 € pour un aller simple. Faute de moyen et de risque, nous avons opté pour négocier la venue des médecins chinois en France afin de réaliser l’opération sur place.

Moi, le papa, je me suis déplacé jusqu’en Chine pour voir les médecins et, après des heures de négociation notamment grâce à l’intervention de l’ambassadeur d’Algérie en Chine, ces derniers ont fini par accepter de se déplacer jusqu’en France pour d’abord voir Marwa et ensuite réaliser l’opération en France à nos charges.

Or, aujourd’hui nous faisons face à d’autres difficultés. En France, les médecins du centre n’acceptent pas l’intervention des médecins chinois et ne veulent même pas faire un nouvel IRM pour voir l’évolution de Marwa, étape nécessaire avant le déplacement des médecins.

C’est pour cela qu’aujourd’hui nous mettons en place cette pétition que nous allons adresser au Président de la République M Emmanuel Macron en lui demandant de bien vouloir intervenir et de donner une chance à notre fille en acceptant l’intervention des médecins chinois en France.

Nous engageons notre responsabilité et cela en toute bonne foi. En cas de problème survenu en cours d’opération, nous nous engageons à ne pas nous retourner contre l’hôpital, ni les médecins, ni… Autrement dit nous assumons la totale responsabilité.



Mohamed compte sur vous aujourd'hui

Mohamed BOUCHENAFA a besoin de votre aide pour sa pétition “@EmmanuelMacron Une chance pour Marwa !”. Rejoignez Mohamed et 802 828 signataires.