La France doit agir face aux Négationnismes du Génocide des Arméniens et pour l’Artsakh

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !


La France doit agir face aux Négationnismes du Génocide des Arméniens et pour la Paix en Artsakh


Lettre ouverte au Président de la République Emmanuel Macron.

———————————————

Monsieur le Président de la République,

Dans ce contexte sanitaire très particulier de pandémie du virus Covid-19, confinés, tous les Arméniens de la planète commémorent le Génocide des Arméniens sur les réseaux sociaux.
En ce jour atypique, permettez-nous de vous exprimer nos revendications.

Le négationnisme et la discrimination sont devenus un fléau grandissant sur les réseaux sociaux où nous voyons de plus en plus la jeunesse turque s’inspirant des thèses négationnistes de l’état turc, distille quotidiennement la haine  contre les Arméniens. 

Nous avons appris avec étonnement la diffusion en France de séries télévisées turques faisant l’apologie de "l’essor de l’empire Ottoman" sur des plateformes de streaming tel que Netflix, en ce mois d’avril, mois de commémoration du Génocide.
Quelle provocation !
La Turquie continue sa politique négationniste partout dans le monde et nous sommes les premiers témoins en France avec ce type d’agissement, que nous ne pouvons évidemment pas passer sous silence.

L’instauration de la Journée nationale de commémoration officielle du 24 Avril est toute à votre honneur mais elle est insuffisante pour faire face à la propagande négationniste de l’État Turc qui s’intensifie en France et partout dans le monde.

Le combat passera à travers le programme éducatif sur la question du Génocide des Arméniens dans les écoles,  mais aussi par une loi pénalisant le negationnisme du Génocide des Arméniens.

Nous espérons qu’un dispositif de loi sera mis en place avant la fin de votre mandat comme vous l’aviez promis avant votre élection, et, non pas quelques mois avant l’élection présidentielle, comme ce fut le cas avec vos prédécesseurs.

Nous souhaitons que la France lutte à nos côtés contre le négationnisme et les discriminations car les arguments utilisés sont insupportables pour nous, descendants du Génocide des Arméniens. 
Nous sommes persuadés que l’Etat Français a les moyens de mettre un terme à cette haine grandissante sur la toile.

Comme vous le savez, la France joue, aussi un rôle important dans les négociations du groupe de Minsk.

La reconnaissance à l’autodétermination du peuple d’Artsakh (Haut-Karabah) et le statut international de l’Artsakh par la communauté internationale est impérative pour nous.

La reconnaissance de l’Artsakh est vitale pour les Arméniens car si l’Artsakh tombe, l’Arménie sera menacée aussi.
Aucune négociation de territoires ne sera admissible pour nous.

La vente d’arme Française à l’Azerbaijan nous interpelle. Il est de notre devoir de vous rappeler que l’Azerbaïdjan est en guerre avec l’Artsakh et que ces armes seront forcément utilisées contre la population Arménienne.

La France ne peut être complice des atrocités du dictateur Aliyev.
Nous vous rappelons la guerre des 4 jours en Avril 2016, durant laquelle plusieurs centaines de civils dont femmes, enfants et vieillards ont été tués.

En 2018, lors du repas du CCAF, vous aviez affirmé que l’Artsakh était une cause «sympathique » et que les coopérations avec les villes françaises ayant signé des chartes d’amitié n’étaient pas possible.
Nous sommes heureux que votre position ait évolué en 2019.

Enfin, pour nous l’idéal serait que la France use de son influence et encourage la Turquie à se mettre à la table des négociations pour la reconnaissance et la réparation du crime de Génocide des Arméniens de 1915. 

Nous sommes persuadés de l’attention et de la sympathie que vous portez à notre cause et nous vous en remercions.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’assurance de nos sentiments respectueux.
——————————————

Jacques Papazian