Coronavirus et Assistantes maternelles

0 a signé. Prochain objectif : 15 000 !


  • Nous Assistantes maternelles de France, 

Chaque jours nous accueillons à notre domicile et au sein de notre famille, les enfants de nombreux parents. Nous leurs apportons le bien-être,  la sécurité, l'attention, la bienveillance qu'ils leurs est nécessaire afin de grandir et de s'épanouir au mieux. 

Nous sommes toutes et tous des professionnels de la petites enfants, notre métier, et j'insiste sur le mot METIER implique de grandes responsabilités! Malheureusement il est encore très difficile d'être reconnu comme professionnel, pourtant nous sommes formés de la même manière que n'importe quel professionnel de la petite enfance, nous devons respecter les mêmes règles que n'importe quelle collectivité, (interdiction d'accueillir un enfant sans les vaccins obligatoires , etc...), mais par contre en période de Pandemie nous ne sommes plus inclus dans les règles des collectivités et sommes donc contraintes à continuer l'accueil des enfants!! NOUS NE SOMMES PAS DES "NOUNOUS" MAIS DES ASSISTANTS MATERNELS, des professionnels de la petite enfance, et nous avons droit aux mêmes considérations que tout professionnel lié à l'enfance. 

Aujourd'hui encore, nous sommes mis de côté, en effet depuis le début de l'épidémie de COVID 19, dans les régions les plus touchées nous sommes contraintes d'accueillir les enfants, malgré le risque de contamination que cela comporte. À ce jour, la totalité des crèches, micro-crèche, des MAM sont fermés pour raison sanitaire, les animations collectives des RAM, les réunions ou autres types de regroupement, ainsi que l’accueil des familles ont été interrompus, afin d’éviter la propagation du coronavirus , et une fois de plus notre métier n'est pas pris en compte.

Nous sommes des citoyens et citoyennes comme les autres, avec des familles, des enfants, des parents, des proches et le risque rentre chez nous chaque jour ! En général une assistante maternelle peu dans son agrément avoir une capacité de 4 enfants, nous cumulons pour beaucoup d'entre nous, les petits contrats, donc en moyenne 5 ou 6 enfants sont gardés chez nous dans la semaines, ne dépassant certes, pas plus de 4 enfants par jour, mais chaque enfant et susceptible d'être porteur du COVID 19, sans compter l'entourage de chacun de ces enfants, frères, sœurs, parents, familles.

Le risque pour nous et nos proches est donc bien réel, et pourtant rien ne nous permet aujourd'hui de nous protéger.  Pas de chômage partiel, pas d'arrêt de travail pour s'occuper de nos enfants qui ne sont plus scolarisés, pas de droit de retrait. Donc nous devons accueillir les enfants des parents salariés, et en même temps, faire l'école à la maison pour nos propres enfants, tout en veillant à la sécurité sanitaire de tout ce petit monde. Nous sommes professionnels mais pas surhumains!

Malgré les mesures exceptionnelles prises par le Président, une fois encore notre profession est marginalisée, contrainte à choisir entre:

protéger notre santé et notre famille  et perdre nos salaire

ou

risquer la contamination et conserver notre salaire!

Nous demandons à Mr le Président ainsi qu'à tout les responsables politiques, de bien vouloir prendre en compte de manières sérieuses et responsables la situation de notre profession, de nous accorder le droit de retrait en cas de pandémie (nous ne sommes pas des soignants)et de nous laisser la possibilité, comme n'importe quel citoyen de nous protéger et de protéger nos proches, en mettant en place des mesures concrètes nous permettant de ne plus avoir à choisir entre santé et salaire.

Ou tout simplement en déclarant l'arrêt de l'accueil des enfants au domiciles des assistante maternelle.