Les oubliés de la nuit... Vers une date de réouverture ?

0 a signé. Prochain objectif : 15 000 !


Le temps s’est comme arrêté depuis de nombreuses semaines. L’ambiance aussi, notamment pour nous, les établissements de nuit en France.

Depuis le début de cette crise sanitaire sans précédents qui a entraîné la fermeture de l’ensemble des lieux culturels et musicaux (2970 clubs discothèques, plus de 3000 bars musicaux, entre autres), nous sommes les grands absents du débat et ce malgré le flot d’annonces initiées par le gouvernement.

Cette situation met en péril la filière du spectacle vivant dans son ensemble, et en particulier les différents protagonistes du monde de la nuit : djs, serveurs, agents de sécurité, barmans, managers, prestataires et organisateurs de soirées... Toutes ces personnes ont en commun la menace de se retrouver brutalement confrontés à une situation précarité grave.

Nous avons pleinement conscience que la planète doit faire face à cette épidémie, brutale, douloureuse et difficilement gérable, mais nous avons besoin d'avoir plus de visibilité, plus d'engagement et surtout plus d’aide de la part de l’État. Les secteurs de la culture, de l'événementiel et de la nuit sont en danger : à l'issue de cette crise, 30 à 40% des bars et clubs indépendants pourraient disparaître définitivement...

Que l'on soit cependant clair, notre priorité, en tant qu’exploitants d'établissements de nuit, c’est bien évidemment la sécurité du public et du personnel. Nous ne voulons pas rouvrir dans des conditions de sécurité qui mettraient la vie des personnes en danger.

Le but de ce cri du cœur est simple : obtenir une réponse solidaire des différents acteurs, compagnies d’assurance, banques et autorités publiques, et que le gouvernement fixe des dates plausibles et claires de réouverture, en cohérence avec ce qui se passe autour de nous.

Voilà pourquoi nous vous demandons de signer et de partager cette pétition au plus grand nombre. 

Nous comptons sur votre mobilisation massive (acteurs du secteur et même clients) afin que nos plus belles nuits ne sombrent pas dans l'oubli.

Prenez soin de vous !

Les oubliés de la nuit