Non au sabotage de la Poste !

Non au sabotage de la Poste !

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !
Quand elle atteindra 1 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !
Parti Communiste Français SAINT-ÉTIENNE-DU-ROUVRAY a lancé cette pétition adressée à Direction Régionale de la Poste

La transformation des PTT en « La Poste Société Anonyme » n’est pas qu’un changement de nom. L’un des services publics les plus efficaces est devenu une entreprise à but (très) lucratif.

Depuis plusieurs années, des bureaux de poste ferment ou voient leurs horaires d’ouverture diminuer. La distribution du courrier se dégrade alors que les tarifs augmentent. Ces choix n’ont qu’un but : rapporter plus de bénéfices aux actionnaires qu’ils soient publics ou privés ... En attendant le désengagement complet de l’État !

A la mi-juillet, la réorganisation de la distribution de courrier à Saint-Étienne-du-Rouvray est un exemple concret de la dégradation très importante de la qualité du service postal.

Ainsi, pour supprimer encore des emplois, La Poste rallonge les tournées des facteurs, instaure la distribution du courrier sur la journée au lieu du matin traditionnel. Plus aberrant, ce ne sont plus les facteurs qui préparent leur tournée. Le but est d’aller vers une externalisation des emplois, la sous-traitance ayant pour objectif de faire encore baisser le prix de la main d’œuvre.

Aujourd’hui, certaines communes doivent déjà pallier le désengagement de l’État dans les services publics dont la Poste, en finançant des agences postales par le biais de nos impôts . Demain les communes devront-elles aussi payer pour que l’on puisse recevoir notre courrier ?

Pour l’usager aussi c’est une catastrophe.

Les erreurs de distribution, les retours à l’expéditeur, les retards, les lettres perdues se multiplient. En effet si pour une publicité cela peut sembler anodin, pour une lettre d’embauche, une promesse de vente, un recours administratif,  les conséquences peuvent être graves.

Entre le manque d’effectif, la longueur des parcours, le mauvais classement des tournées, le facteur ne passe plus partout tous les jours. Pour la presse quotidienne c’est scandaleux ! Quel intérêt de recevoir son journal avec trois ou quatre jours de retard et en en recevant plusieurs d’un coup ? La Poste manque à ses obligations légales !

Pour supprimer encore plus d’emplois, La Poste fait tout pour que soit délaissé le courrier comme mode de communication !

Ce n’est plus une réorganisation c’est du sabotage !

 

Renseignements pris auprès de nos facteurs nous demandons :

  •  le retour à une distribution matinale notamment pour la presse
  •  la création d’emplois pour une remise quotidienne du courrier
  •  la préparation et la distribution du courrier par le même agent pour limiter le risque d’erreurs
0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !
Quand elle atteindra 1 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !