Ecole Célestin Freinet en danger !

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !


Ecole Célestin Freinet en danger !

L'unique école publique « Célestin Freinet » de Normandie se trouve aujourd’hui à un tournant de son histoire.

L’Inspection Académique du Calvados s’apprête à refonder le projet pédagogique de cette école, connue et reconnue à Hérouville-Saint-Clair, mais bien au-delà. De nombreuses familles - deux-tiers des effectifs - viennent de tout le département pour y inscrire leurs enfants et leur permettre d’apprendre selon des méthodes pédagogiques innovantes.

Nous, parents d’élèves, anciens parents d’élèves, grands-parents, souhaitons défendre cette pédagogie, qui s'intéresse à l'enfant avant tout. Il peut s’y développer et apprendre à son rythme. Encadré et motivé par des activités créatives, l’élève acquiert non seulement des connaissances mais aussi des valeurs de coopération et de partage. Dans un climat bienveillant, sans stress, ni compétition. En classe règne une émulation, qui donne envie à chacun de progresser. Une fois par semaine, à l’occasion des « conseils d’enfants », ils apprennent à s’écouter, à dialoguer et à trouver des solutions, dans un esprit collectif. Ils deviennent ainsi les citoyens de demain. Toutes ces raisons nous incitent, parents et grands-parents, à nous investir tout au long de l'année, dans la vie de l’école, lors d’ateliers ou de sorties.

L’école Freinet doit beaucoup aux personnels qui s’y sont succédés. Ils y ont construit une précieuse culture professionnelle. Mais l’Inspection Académique du Calvados veut aujourd’hui remanier l’équipe en place, sous couvert d’une refonte du projet. Pour ce faire, elle a actuellement recours à une méthode exceptionnelle : tous les enseignants sont contraints de recandidater sur leur propre poste. Menacer ainsi ​individuellement des professionnels investis et appréciés conduira à déstabiliser nos enfants et la continuité de l’enseignement ; alors qu'il y aurait lieu de consolider un collectif existant, héritier d'une histoire commencée il y a 43 ans.

Malgré la crise sanitaire, l’Inspection Académique continue d’avancer en s'inspirant des pédagogies dites coopératives. Sans autres précisions. Nous ne savons pas, à ce jour, à quoi ressemblera, à la rentrée, l’école Célestin Freinet, et si les préceptes de ce pédagogue seront toujours au cœur du projet.

Au nom d’un climat scolaire sain et serein pour la reprise des cours le 11 mai et la rentrée scolaire de septembre 2020, nous, parents d’élèves, anciens parents d’élèves, grands-parents et citoyens, appelons :

- à l’abandon par l’inspection académique de son plan de remaniement de l'équipe pédagogique au bénéfice de la mise en place d'un accompagnement de l’équipe en poste par les services académiques de prévention des risques psychosociaux et de qualité de vie au travail ;

- à ce que les outils pédagogiques soient les mêmes pour nos enfants à la rentrée scolaire de septembre 2020, afin d’assurer une continuité pédagogique. Certains outils peuvent certes évoluer, mais selon un projet écrit et réfléchi dans des conditions plus sereines et qui reste fidèle à l’esprit de la pédagogie Freinet.

- à ce que l’année scolaire à venir soit consacrée à une réflexion approfondie et concertée sur la gouvernance de l’école, en se basant sur les principes de Freinet et en sollicitant l'Institut Coopératif de l’Ecole Moderne.  

 

Nous enjoignons enfin les signataires de cette pétition qui le souhaitent à témoigner qualitativement de leur expérience de l’école Freinet dans l’espace "commentaires" ci-dessous. Ainsi, nous pourrons mieux faire savoir et connaître au plus grand nombre ce pourquoi nous sommes engagés dans la défense de cette école et des professionnels qui y travaillent.