Démontrer l'unité globale dans le but de protéger les koalas et autres espèces endémiques

Démontrer l'unité globale dans le but de protéger les koalas et autres espèces endémiques

0 have signed. Let’s get to 2,500!
At 2,500 signatures, this petition is more likely to get picked up by local news!
Ina Egermann started this petition to Australian federal government and

English        Deutsch              Español

Français (Merci Lili pour la traduction)

Un plaidoyer pour l'espèce autochtone - le koala en particulier - en Australie 

Je suis Allemande. Je suis une résidente permanente Australienne. J'apprécie et j'aime la faune Australienne. Elle est unique, de nombreuses espèces étant endémiques a cette ile-continent et malheureusement elle est en grave danger. Pourquoi? Parce que le gouvernement fédéral ne chérit pas la singularité et la richesse de la faune de son pays comme il le devrait. Et je ne comprends pas du tout cela. La nature extraordinaire de l’Australie est son principal atout et majeur attrait touristique. Les touristes viennent ici pour voir évoluer dans leur habitats naturels les koalas, les kangourous, les écureuils planeurs, les wombats et bien d'autres ... parce qu'ils ne peuvent être vus nulle part ailleurs dans le monde, car ils n'existent nulle part ailleurs dans le monde. Cela seul devrait être une raison suffisant pour assurer leur protection. Et si cela ne suffit pas, pensez simplement aux revenus du pays et de tous les habitants qui dépendent des revenus de la nature et de la faune.
Mais non... ils ne sont malheureusement pas a l’abri du danger, principalement en raison de l'activité humaine. De nombreuses espèces sont en voie de disparition et disparaîtront tôt ou tard, mais très probablement plus tôt que tard. Et d'ici là, beaucoup d'entre eux souffriront à cause de nous et de ce que nous faisons à leur habitat et du stress inflige par cette destruction que nous leur soumettons. 

Des millions de personnes - des Australiens et des personnes de partout sur la planète - ont fait un don de millions de dollars au cours de la saison dévastatrice des feux de brousse 2019/2020. Ils l'ont fait, car ils voulaient s'assurer que tout (et je veux dire TOUT) serait mis en oeuvre pour aider aux secours, soins médicaux et réhabilitation de la faune blessée, à régénérer et reboiser les terres brûlées et à protéger la faune australienne à l'avenir. Et tandis que les organisations de la nature et de la faune de toute l'Australie s'efforcent de faire tout cela, sans le soutien des gouvernements fédéral et national, elles se battent contre les moulins à vent. 

Permettez-moi de vous montrer la réalité décevante de l’espèce la plus emblématique du pays - le koala.
J'ai fait d'innombrables heures de bénévolat dans une organisation de sauvetage et de réhabilitation de Koala au cours des 7 derniers mois et j'oserais dire que j'ai rassemblé suffisamment de connaissances pour me permettre de vous expliquer comment les choses se passent pour eux.
Pour résumer - ils ne vont pas bien! Et la raison en est les gouvernements fédéral et national.
De nombreux politiciens de haut rang affirment vouloir aider et soutenir la faune Australienne. Matt Kean, le ministre de l'Environnement de Nouvelle-Galles du Sud, dit qu'il veut doubler le nombre de Koalas d'ici 2050. Gladys Berejiklian, le Premier ministre de la Nouvelle-Galles du Sud, est vue sur des photos posant avec des Koalas, faisant semblant de s'en soucier. Mais les mots et les images sont faciles à dire et à prendre. Ce sont les actions qui comptent. Et ces actions prouvent le contraire. 

Les menaces auxquelles les koalas sont confrontés sont d'origine humaine, la plus importante étant la perte d'habitat.
D'autres incluent des maladies, des attaques de chiens, des accidents de voiture et des attaques engendrées par les vaches. Les perturbations humaines en général leur imposent beaucoup de stress, ce qui peut facilement entraîner l'apparition de maladies. Ils n'en ont peut-être pas l'air, mais ils sont très fragiles et une fois qu'ils sont malades ou blessés, ils sont probablement l'un des animaux les plus difficiles à soigner au monde. 

Commençons par la maladie qui déchire la plupart des populations - la chlamydiae. On pense que ses origines proviennent du bétail - donc indirectement, elles sont également importées et imposées par l’homme. Cela fait vraiment des ravages, en particulier dans les populations de Koala du Nord. Alors que les chances de survie des koalas males semblent relativement bonnes (si ils sont sauvées suffisamment tôt), il n’en va pas de meme pour les femelles. Une fois infectée, la maladie semble affecter rapidement l'appareil reproducteur des femelles - elles développent alors souvent des kystes ovariens, ce qui constitue leur condamnation à mort. 

Mais il y a de l'espoir - après des années de recherche, il y a des vaccins, qui ont été développés et après tout ce que j'ai lu à leur sujet, les résultats sont très bons. Maintenant, on pourrait penser: Super, faisons vacciner les Koalas, qui ont été sauvés et traités, avant qu’ils ne retournent dans la nature; vaccinons les joeys orphelins (bébés koalas), qui ont été élevés par des meres humaines adoptives a la sueur, aux larmes et nuits blanches, avant qu’ils ne soient libérés dans le sauvage... essayons enfin de maîtriser cette horrible maladie! 

Mais NON ... la bureaucratie et la concurrence sont stupéfiantes et empêchent la plupart des organisations qui sauvent les Koalas de pouvoir accéder aux vaccins. Et ce n’est pas que de la paperasse - au lieu que les États travaillent ensemble, s’entraident, ils agissent les uns contre les autres. Ce n'est que parce que ce vaccin est développé dans un état et qu'il est potentiellement encore classé comme étant testé, l'autre Etat l'empêche d'être administré dans son Etat.
Je veux dire sérieusement! Qu'avons-nous à perdre? Les tests montrent que cela fonctionne et que nous perdons ces Koalas à un rythme alarmant, il ne peut donc pas attendre des années qu'une agence officielle décide de son approbation ou que deux États résolvent leurs querelles. Je sais, je simplifie les procédures ici, mais c’est à peu près l’essence. 

Passons à la perte d’habitat. L'Australie a un très mauvais bilan en matière de défrichage. Les forêts doivent céder la place aux lotissements, aux centres commerciaux, au bétail, etc., mais elles sont également exploitées pour le bois et les copeaux de bois destinés à être exportés vers la Chine et Co. Ceci est, pour des raisons évidentes, mauvais pour la faune endémique, mais aussi pour le pays. . Selon une théorie relativement nouvelle et discutée, le couvert forestier aide à répandre l'humidité; et couper ne serait-ce que des parties localisées de celui-ci a le potentiel de transformer une zone humide en zone sèche (forêts en tant que faiseurs de pluie et éoliennes - la pompe biotique de Makarieva et Gorshkov), ce qui a beaucoup de sens en regardant ce qui se passe en Australie - de plus et plus de sécheresses et l'intérieur des terres devient plus sec et plus chaud. 

Pour le bien de la faune et des humains, cela ne peut pas continuer. Les forêts existantes doivent être protégées, un reboisement à grande échelle est nécessaire. Construisons des maisons plus petites et réutilisons les espaces délabrés, pour ne pas avoir à couper plus d’arbres pour se loger. Disons aux gens qu’ils n’ont pas besoin de viande 7 jours sur 7 et aux supermarchés, qu’il n’y a rien de mal à ne pas toujours avoir de grandes quantités de viande stockées uniquement pour jeter les restes à la fin de la journée. Cela pourrait réduire le nombre de bétail occupant de vastes espaces ainsi que le gaspillage de viande.

Je vais combiner les menaces suivantes en une seule: la perte et la fragmentation de l'habitat obligent les koalas à descendre de leurs arbres et à marcher parfois de longues distances sur le sol jusqu'à l'arbre suivant. En chemin, ils rencontrent des routes avec des voitures, des chiens, des vaches, etc. Beaucoup de ces rencontres sont fatales pour le Koala. Il existe des options pour mieux protéger les koalas de ces menaces. Les conseils locaux pourraient mettre en place des panneaux routiers plus nombreux et de meilleure qualité et les vitesses pourraient être limitées dans les zones très fréquentées, en particulier pendant la saison de reproduction et de dispersion, et être appliquées par des patrouilles de police principalement la nuit, lorsque les koalas sont les plus actifs. Si cela signifiait arriver à destination 10 minutes plus tard, mais avoir sauvé la précieuse faune autochtone (pas seulement les koalas), cela ne vaudrait-il pas la peine? 

Ensuite, il y a les chiens. On est sous l’impression et réalité que 90% des arrières- cours ont un ou plusieurs chiens qui y vivent. C'est bien en soi, mais à mon avis personnel, j'opterais pour une règle qui interdise de posséder un chien lorsque vous vivez dans l'habitat du koala. Mais comme je le sais, cela n'arrivera jamais, je pense que les conseils municipaux devraient au moins informer chaque nouveau propriétaire de maison, du fait qu’il réside maintenant dans un habitat ou les koalas sont aussi residents, en plus d’instaurer une règle qui stipulerait que les chiens ne peuvent pas être dehors la nuit ou quand personne n’est à la maison. Je crois que demander à un propriétaire, dont la maison est sur le territoire des koalas, d'obéir à cela, n'est pas vraiment difficile ou contraignant. 

Beaucoup d'entre vous possèdent probablement un chien que vous aimez. Je suis également sûr que vous ne voudriez pas qu'il attaque un Koala ... alors s'il vous plaît, je fais appel à vous, les Australiens - si vous vivez dans une zone de Koala, assurez-vous que vos chiens sont à l'intérieur la nuit ou quand vous n'êtes pas à la maison - pas libre dans la cour et aussi pas en laisse dans la cour ... malheureusement les Koalas n'ont pas le choix, mais de traverser la cour pour se rendre à leurs arbres, parce que c'était leur terre, avant que votre maison ne soit construite et que tous leurs arbres soient décimés. 

Comme si toutes ces menaces ne suffisaient pas encore, voici la plus grande menace à ce jour - les gouvernements fédéral et d'État Australiens! Les lois sur la protection de l'environnement ne sont pas assez bonnes telles quelles, mais elles vont être encore plus affaiblies. Nous savons tous qu'il est important de protéger le monde naturel car il nous fournit ce dont nous avons besoin pour survivre, mais presque personne ne semble prêt à faire de petits sacrifices pour nous aider. Le gouvernement de l'État de la Nouvelle-Galles du Sud semble - selon moi - être le pire contrevenant, lorsqu'il s'agit d'affaiblir davantage les lois déjà faibles pour protéger la nature et les animaux. 

Deux exemples: la politique de planification environnementale de l'État du Koala (SEPP) et le projet de loi 2020 sur l'amendement des services fonciers locaux du gouvernement NSW. Vous pouvez trouver plus de détails ici: https://www.edo.org.au/ publication/local-land-services-amendment-miscellaneous-bill-2020-summary-of-key-concerns/

Ce ne sont là que deux exemples parfaits pour vous montrer que, malgré l’effet dévastateur des feux de brousse sur la nature Australienne, les gouvernements ne sont pas disposés à faire le nécessaire pour la protéger. Au contraire, ils permettent d'en détruire davantage à l'avenir. 

L'Australie est parmi les 11 pires pays pour la déforestation, mais ce qui est encore pire que cela, c'est que l'Australie est le seul pays développé sur ces 11! En plus de cela, il a également le pire taux d'extinction de mammifères au monde! Quelle tristesse et quelle déception pour une nation comme celle-là! 

Buts: 

Amener le gouvernement fédéral à intervenir et à mettre en œuvre des lois plus strictes pour la protection des habitats, des forêts et des arbres pour enfin réduire considérablement l'exploitation forestière et le défrichement des terres privées. Ces lois doivent alors être la base pour les gouvernements des États pour les empêcher de mettre en œuvre quoi que ce soit de plus faible que ces lois fédérales. 

Mettez en place des règles pour les propriétaires de chiens dans les zones de Koala. Assurez-vous que les gens SACHENT qu'ils vivent dans une région où il y a des koalas. 

Réduire la bureaucratie pour que les organisations soient autorisées à vacciner les koalas. Ce processus doit être simplifié pour que les vaccinations puissent enfin être déployées dans tous les états et protéger les Koalas des maladies. 

Montrez au gouvernement Australien que les Australiens et les citoyens du monde entier n’ont PAS donné tout cet argent pour voir la nature australienne et les autochtones mourir de façon douloureuse! Faites pression sur eux, pour qu'ils se souviennent, que la démocratie signifie que les gens ont réellement une voix, cela doit être entendu et considéré! 

Aidez-moi à répandre ce plaidoyer à travers le monde; il n’y a pas beaucoup de temps avant que ces changements dans la loi entrent en vigueur! 

0 have signed. Let’s get to 2,500!
At 2,500 signatures, this petition is more likely to get picked up by local news!