Contre l'expulsion de Moussa, homosexuel guinéen, menacé de mort dans son pays

0 a signé. Allez jusqu'à 50 000 !


#LIBEREZMOUSSA

Le temps presse pour sauver la vie de Moussa.

Persécuté pour son homosexualité, le jeune guinéen de 28 ans est arrivé à Nîmes en 2015 avec une autorisation de travail après que son compagnon ait été brûlé sous ses yeux en raison de son orientation sexuelle. Moussa a depuis refait sa vie à Nîmes, il a été bénévole pour l'association AIDES et animateur pour la Pégoulade 2017. 

Retenu depuis un mois dans un centre de rétention administrative "une prison qui n'en a pas le nom", dans la nuit de samedi à dimanche Moussa a failli être expulsé dans son pays d'origine où il risque la mort. "Ils sont venus le chercher dans son lit à 3 heures du matin et l'ont conduit à Marseille" raconte Yves Carel, membre local du Réseau éducation sans frontières (RESF), à "Midi Libre"."Ils étaient huit et ils lui ont entravé les pieds pour le conduire à l'avion, mais le commandant leur a signifié qu'il n'y avait pas de place à bord." 

Ce coup de chance ne met néanmoins pas fin au calvaire de Moussa. De retour au centre de detention de Nîmes dans un état psychologique alarmant, il risque l'expulsion à tout moment. 

Expulser Moussa c'est le condamner au même sort que feu son compagnon. Il est URGENT de recueillir un maximum de soutien pour permettre a Moussa d'obtenir un titre de séjour provisoire et la libération du centre de rétention. 


MERCI à tous !



Marine compte sur vous aujourd'hui

Marine VIG a besoin de votre aide pour sa pétition “Contre l'expulsion de Moussa, homosexuel guinéen, menacé de mort dans son pays”. Rejoignez Marine et 38 917 signataires.