Victoire

Les élèves guyanais méprisés, ignorés... (Suppression REP+)

Cette pétition a abouti avec 1 122 signatures !


Au regard des besoins clairement identifiés, toute la Guyane devait entrer dans le dispositif réseau d'éducation prioritaire renforcé (Rep+). Ce qui devait "marquer l'histoire et incarner une rupture pour réduire ostensiblement les écarts de réussite qui séparent la Guyane des autres territoires de la République".( déclaration liminaire 14/03/16 M. MENDIVE DAASEN) Depuis plus d'un an cette décision a été actée par l’Éducation Nationale et le Rectorat de Guyane.  Depuis un an les personnels et les établissements se sont investis dans cette démarche. Le 12 mai 2016, le nouveau Recteur de l'Académie de Guyane a annoncé clairement le recul du Ministère. Ce qui est perdu si cette décision est maintenue :( déclaration liminaire 14/03/16 M. MENDIVE DAASEN) "- Pas plus de 25 élèves par classe- La pondération des heures d'enseignement permettant de dégager 1h30 par semaine pour le travail en équipe, la formation, la concertation avec les familles- La poursuite de l'effort de dotation des réseaux en professeurs surnuméraires - "professeurs référents réussite", là où les équipes sont prêtes à développer des projets de co-enseignement construits et réfléchis, notamment lorsque les élèves n'ont pas acquis les bases de la lecture et de l'écriture- Le renforcement de la brigade de formateurs académique dédiés au traitement de la difficulté scolaire, à la pédagogie différenciée, à la maîtrise de la langue- L'inclusion des actions dans les dynamiques de projet de réseau, animés par un professeur coordonnateur, et ouverts à la collaboration partenariale (acteurs des domaines de la santé, du social, élus des collectivités)- La définition d'actions pédagogiques et éducatives autour d'axes précis choisis par l'établissement dans un contrat d'objectifs. Au côté de la maîtrise du français, en contexte plurilingue ou de langue seconde, l'amélioration du climat scolaire apparaît comme un axe plébiscité par les contrats." Le site de Kourou, emblème européen du progrès et de la technologie de pointe est touché, comme d'autres lieux, par cette décision incompréhensible. Cette décision du Ministère est la preuve manifeste de son désintérêt et de  son manque de respect pour les enfants de Guyane et les personnels. Nous appelons à une mobilisation de la population afin de préserver l'avenir de ses enfants. NOUS DEMANDONS LA REMISE EN ŒUVRE DES MOYENS PRÉVUS PAR LE DISPOSITIF REP+  


Aurore compte sur vous aujourd'hui

Aurore MOHEDANO a besoin de votre aide pour sa pétition “Collectif des enseignants et personnels des collèges de guyane: Les élèves guyanais méprisés, ignorés... (Suppression REP+)”. Rejoignez Aurore et 1 121 signataires.