Pas de partiels sans transports à Paris Diderot !

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !


Bonjour,

Au préalable, nous tenons à préciser nos intentions. Il ne s'agit aucunement de faire une critique de la direction de Paris Diderot ni d'échapper à la "corvée" des examens (la solution que nous proposons promet pour nous d'être d'ailleurs bien plus gourmande en énergie et en travail personnel que des questions de cours sur une copie de partiel). Aucun syndicat étudiant ni aucune association n'est à l'origine de cette pétition, mais il ne s'agit pas non plus de l'oeuvre d'un ou une étudiant(e) isolé(e). Au contraire, ceci est le fruit d'une concertation massive d'étudiants toutes promotions confondues qui ont pour point commun leur difficulté à comprendre et accepter le silence dans lequel ils sont plongés.

Depuis sa genèse, le mouvement de grève contre la réforme des retraites n’a eu de cesse de mettre à l’épreuve les usagers des transports, dont une large quantité d’étudiants logés loin de leur campus.

L’Université Paris Diderot a réagi avec une stratégie hétérogène : tandis que des UFR ont tout bonnement annulé les partiels du Semestre 1, d’autres les ont reportés au mois de janvier, escomptant probablement un arrêt des grèves après les fêtes.

Mais alors qu’une journée de forte mobilisation est prévue pour le 9 janvier et que la CGT a dès le 19 décembre annoncé sur son site web avoir publié des préavis de grève jusqu’au 6 février inclus ; à cause de la fermeture des secrétariats durant les vacances ainsi que l’apparent refus de la direction de prendre des initiatives, nous autres, étudiants, nous retrouvons dans l’incertitude la plus complète.

Les partiels vont-ils avoir lieu ? Va-t-on les annuler au dernier moment ? Si non, comment va-t-on pouvoir s’y rendre ? Si oui, l'administration va-t-elle se contenter de nous envoyer aux rattrapages en faisant fi de tous les désagréments que cette solution de facilité impliquerait ? Nous ne devrions pas nous poser ces questions à la place de la direction ! Le temps que nous passons à anticiper pour combler le silence dans lequel nous sommes laissés est un temps durant lequel nous pourrions faire des choses qu'il est logique et pertinent que nous fassions, comme par exemple... étudier !

En ce 31 décembre 2019, les étudiants de l’Université Paris Diderot, après avoir passé les dix derniers jours à se communiquer leur inquiétude et à envoyer des emails sans réponses, ont décidé qu’il fallait faire entendre leur voix. Cette pétition vise à l’annulation des partiels du premier semestre de l’année 2019/2020 au profit de devoirs maisons ou encore de notes de contrôle continu selon la préférence du professeur de la matière évaluée. 

Il est inconcevable dans un contexte de grève des transports d’une telle ampleur d’exiger des étudiants de certaines UFR qu’ils trouvent magiquement le moyen de s’asseoir dans l’amphithéâtre pour composer. Le plus téméraire des étudiants investira dans un Uber majoré que personne ne lui remboursera. Combien cela coûterait à l’Université Paris Diderot d’annuler les examens ?

Pour l’égalité des chances, et afin que la réussite ne soit pas subordonnée à des paramètres géographiques ou financiers, nous vous invitons à signer cette pétition. Nous avons besoin de réponses, et de réponses satisfaisantes. 

Merci à toutes et à tous !