Jury Central : Demande d’équité pour tous les élèves de la Fédération Wallonie Bruxelles

Jury Central : Demande d’équité pour tous les élèves de la Fédération Wallonie Bruxelles

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !


Nous pensions que c’était une chance d’avoir en Communauté Française accès au jury central.  En effet celui-ci était la seule alternative pour les élèves qui ont des difficultés à s’adapter au système pour de très différentes raisons.  Des élèves donc déjà plus fragiles, souvent plus sensibles que ceux qui font leur parcours dans la filière « classique ».


Erreur !  Ce sont ces élèves déjà fragilisés qui sont les oubliés de Madame La Ministre de l’Education, Caroline Désir.


Aujourd’hui les élèves du jury :
-       Ont été évalués sur l’ensemble de la matière quand le programme des filières classiques d’enseignement s’est vu amputé de 4 mois de matière,
-       Sont ou ont été tenus de passer l’ensemble des épreuves tandis que les examens pour les étudiants de la filière classique ont été annulés,
-       Pour ceux qui ont reçu leurs résultats, n’ont vu aucune mesure d’assouplissement des règles d’évaluation tandis que la circulaire 7550 de Madame la Ministre Caroline Désir, stipule que le redoublement doit être exceptionnel et que s’il a lieu,  la décision doit faire l’objet d’une motivation détaillée,
-       Échouent en ayant une moyenne de 50 %, tandis que dans la filière classique on peut réussir avec 40 %,
-       Rencontrent des difficultés à s’enregistrer à nouveau dans la filière classique pour l’année scolaire à venir, puisqu’il n’y a pas de places dans les écoles : tout le monde ayant réussi !

Alors, comme si le tableau n’était pas déjà complet, aujourd’hui les élèves du jury :
-       n’ont plus accès à la session d’examens du jury central de septembre-décembre 2020.  Cette session a été tout bonnement annulée par notre Ministre.
Ce qui veut dire que ces mêmes étudiants du jury doivent s’apprêter à rater et payer une année  supplémentaire.  En effet le coût est tant psychologique qu’économique en cette situation de « Covid » particulièrement compliquée.  
L’enseignement n’est-il plus obligatoire en Belgique ?

On ne peut que s’interroger sur la différence de traitement entre les élèves.   Au-delà de l’enseignement dans ce qu’il a de prosaïque, un des rôles de l’école n’est-il pas d’inculquer quelque valeur morale, en ce compris le précepte d’équité ? 

Pour permettre ce précepte d’équité, les revendications de cette pétition sont très claires :
 
1.     La circulaire 7550 signée par Madame la Ministre et  qui régit l’année scolaire 2019-2020 doit s’appliquer à l’ensemble des élèves, en ce compris ceux qui ont passé leurs examens via le jury central. A savoir :
o   Assouplissement des règles actuelles d’évaluation,
o   Un redoublement exceptionnel,
o   Et si redoublement, cette décision doit faire l’objet d’une délibération quels que soient les résultats avec une motivation détaillée de la part de la Direction des Jurys.
           
2.     La Fédération Wallonie Bruxelles doit maintenir sa session d’examens de septembre-Décembre 2020. 
 
 
Cette pétition sera remise à Madame la Ministre de l’Education, Caroline Désir,  à Monsieur le Ministre Président de la Fédération Wallonie Bruxelles, Pierre-Yves Jeholet ainsi qu’à Madame la Première Ministre, Sophie Wilmès.