HALTE A LA CONCURRENCE DELOYALE DES HEBERGEMENTS TOURISTIQUES NON CLASSES AU MAROC

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Depuis de nombreuses années nous faisons face, dans l’hôtellerie au Maroc, à la concurrence déloyale d’établissements non classés, c’est-à-dire de maisons, villas, riads et appartements qui n’ont pas obtenu ou fait les démarches auprès des autorités locales pour obtenir le droit d’exercer cette activité.

Cette pratique de l’informel pénalise fortement nos établissements classés et constitue un énorme manque-à-gagner pour l'état marocain (Taxes de séjours, Taxes communales, TVA, IS, Taxe Professionnelle, Taxe Urbaine, Taxe sur les boissons, Taxes sur les enseignes, cotisations CNSS....etc). Elle pénalise aussi les employés du secteur informel qui travaillent sans aucune protection sociale.  Par ailleurs les voyageurs s'exposent à des clauses de déchéances d'assurance en cas de sinistres dans ces établissements  non autorisées.
Cela met en péril la sécurité de l’offre des établissements hôteliers et d’hébergements en règle (police, assurance, prévention des risques) qui ne pourraient plus assumer les contributions attendues (sociales, fiscales et citoyennes).

Malgré les nombreuses initiatives de notre association Moroccan Guest Houses (anciennement AMHMS) auprès du Ministère du Tourisme depuis plus de deux ans pour accélérer le processus de classement et de mise en conformité des établissements hôteliers hors la loi, et malgré l’immense espoir qu’a constitué la création de l’IUC (Identifiant Unique de Classement) en juillet 2017, attribué aux établissements classés, qui devait être obligatoire pour figurer sur le site Booking.com, rien n'a vraiment bougé… Nous sommes arrivés à une sorte de « statu quo » qui semble satisfaire les différentes parties impliquées et surtout  le nombre croissant d’établissements illégaux.

 Aujourd’hui l’offre d’hébergements sur les sites de réservations  des OTA (Booking.com, Expédia…) ne différencie pas les établissements classés des informels. Cela crée une confusion peu conforme aux ambitions de sécurisation de la destination Maroc du Ministère du Tourisme et du Ministère de l'Intérieur.

 Nous exigeons que les établissements classés et respectueux des lois obtiennent d’être prioritaires sur les sites de réservations des principaux OTA. Cette priorité de visualisation sur ces sites nous rendrait justice et aurait sans doute l’avantage d’accélérer le processus de mise en conformité de la majorité des informels.

Pour nous faire entendre, le temps est venu de réunir nos forces autour cette pétition.

Vous voulez nous soutenir : Signez cette pétition :

« En ma qualité de responsable d’établissement hôtelier marocain,  je demande que les établissements classés par le Ministère du Tourisme du Maroc ayant obtenu leur numéro IUC (Identifiant Unique de Classement) soient présentés en premier, quel que soit le tri fait par les clients, sur les sites de réservation des principaux OTA (Booking.com, Airbnb et Expedia, etc…). Je demande par ailleurs que le Ministère du Tourisme soit garant du respect et de la mise en œuvre de cette décision » 



Moroccan Guest Houses Marrakech & Essaouira (AMHMS) compte sur vous aujourd'hui

Moroccan Guest Houses Marrakech & Essaouira (AMHMS) a besoin de votre aide pour sa pétition “Booking marrakech: HALTE A LA CONCURRENCE DELOYALE DES HEBERGEMENTS TOURISTIQUES NON CLASSES AU MAROC”. Rejoignez Moroccan Guest Houses Marrakech & Essaouira (AMHMS) et 639 signataires.