SIGNEZ ET PARTAGEZ : BLANQUER DÉMISSION !

0 a signé. Prochain objectif : 10 000 !


Jean-Michel Blanquer doit démissionner

L’Éducation nationale traverse une terrible tempête, secouée par la crise du COVID, frappée en plein cœur par le terrorisme islamiste*, attaquée sur ses fondements laïques, remise en cause dans son caractère public et universel. Notre École est un bateau fragile au milieu d’un océan déchaîné. Dans cette tempête, l’Éducation nationale a besoin de faire confiance aux enseignant-e-s qui, chaque jour sur le terrain, affrontent les déferlantes pour éviter le naufrage de cette institution.

L’Education Nationale doit changer de cap

Depuis de nombreuses années maintenant, l’École de la République est déconstruite par Jean-Michel Blanquer et son monde. Gouvernée par la folie bureaucratique et le fantasme du contrôle absolu, assujettie à des évaluations stériles et sclérosantes, prise en mains par des idéologues libéraux qui ne jurent que par la norme et la compétition, guidée par une aveugle soumission au dogme des « fondamentaux » lire-écrire-compter, l’École se perd. Et avec elle, les citoyens de demain. Le personnel enseignant est mis au pas, relégué au rang de simple exécuteur de tâches.


La liberté pédagogique doit être réaffirmée


Les professeur-e-s ne sont pas de simples exécutants. De plus en plus, le métier d’enseignant est vidé de sa substance : mise en péril de la conception des apprentissages et des évaluations, augmentation des tâches administratives, processus bureaucratiques freinant toute initiative. L’École doit changer de cap, et ce sont les enseignant-e-s qui doivent fixer ce cap, un cap qui fasse la part belle à la coopération, à l’émancipation individuelle et collective, à l’ouverture culturelle. La liberté d’expression et la laïcité ne sont pas des objets d’apprentissage théoriques. C’est en les vivant au quotidien dans nos classes, dans nos écoles, dans nos collèges, dans nos lycées, dans nos universités, que nous formerons des citoyens qui sauront les respecter et les faire vivre.

Le personnel enseignant doit être respecté

L’École a besoin d’enseignantes et d’enseignants reconnus, formés, correctement rémunérés, d’enseignant-e-s qui puissent travailler dans les meilleures conditions matérielles possibles. Jean-Michel Blanquer est comptable de la destruction des RASED, de la disparition de 80 000 postes de professeurs. Alors qu’Emmanuel Macron - dont le programme plaçait l'éducation et la culture comme "premier chantier" - avait bénéficié du suffrage d'une majorité d’enseignants et d’enseignantes, la nomination de Jean-Michel Blanquer au ministère de l’Éducation nationale constituait déjà une trahison.


Jean-Michel Blanquer enchaine les ordres et les contre-ordres, incompatibles avec les réalités du terrain. Il ne communique avec les enseignantes et les enseignants pratiquement que par voie de presse, étouffe leur expression et leurs revendications, voire les insulte (l’université est selon lui un repaire « d’islamogauchistes »).


Jean-Michel Blanquer doit partir


Son départ serait d’ailleurs un cadeau à lui faire puisque c’est ce que lui-même a ardemment souhaité lors du précédent remaniement, lorgnant sur les ministères de la Justice et de l’Intérieur qui correspondaient sans doute mieux à son sens tout particulier du « dialogue républicain ». Le lien de confiance, indispensable au bon fonctionnement de l’Education Nationale, est définitivement rompu entre Jean-Michel Blanquer et les enseignantes et enseignants.


En témoigne l'incroyable renoncement pour l'hommage à Samuel Paty


Celui-ci se résumera finalement à une lettre à lire, lettre totalement inadaptée au niveau de nos écoliers puisqu'elle s'adressait aux instituteurs, et à une minute de silence dans la classe. Voilà l’hommage que monsieur Blanquer réserve à un enseignant décapité pour n’avoir fait que son travail, avec engagement et conviction. Si aujourd’hui l’institution empêche les enseignants de faire leur travail, la prochaine équipe ministérielle devra s’appuyer sur les équipes pédagogiques et éducatives et leur faire confiance : elles sont compétentes ! Jean-Michel Blanquer - et avec lui tout son monde - s’est largement disqualifié pour incarner cette fonction. Il doit démissionner.


Cette démission que nous appelons de nos vœux est un premier pas


Elle ne résoudra certes pas toutes les difficultés de l’Éducation nationale, mais elle est l’indispensable préalable pour y parvenir. Cela permettra d’ouvrir la voie à un véritable Grenelle de l’Education où les enseignants devront avoir leur place autour de la table afin de renforcer l’Ecole publique, laïque et gratuite pour tous.

Nous, enseignantes et enseignants, actrices et acteurs de terrain, demandons dans l’intérêt des écoles, de ses personnels et des élèves, que Jean-Michel Blanquer remette sa démission.


Cédric Forcadel, militant pédagogique de l’ICEM-pédagogie Freinet, auteur (76)
Sylvain Grandserre, maitre d’école, auteur (76)
Laurence De Cock, professeure d’histoire-géographie, autrice (93)
Dominique Bucheton , professeure honoraire, université Montpellier 34
Eric Gressier, professeur des écoles (35)
Yvon Crochemore, professeur des écoles (76)
Magali Jacquemin, prof des écoles, icem-pédagogie freinet et collectif Questions de classe(s).
Thomas Audigier, professeur des écoles, militant SNUipp (76)
Sabine De Almeida, professeure des écoles, directrice, militante SNUipp (76)
Jean-Charles Huver, ICEM pédagogie Freinet, Groupe Départemental 06
Andrine Maugard, professeure des écoles (44)
Claire Lebrun, membre de l’ICEM-pedagogie Freinet 95
Christelle Talbot, professeure des écoles (76)
Nastasia Tarento, ICEM75 et CA de l'ICEM, professeure des écoles en PS.
Julie Sarly, professeure des écoles (76)
Bruno Lapied, professeur des écoles (76)
Marie Cabot, professeure des écoles (76)
Marguerite Gomez, professeure des écoles (65)
Alexandra Mokritsky, professeure des écoles
Florence Arribas, ICEM 51 – CA, BTj et chantier éditions
Eric Zeder, PE Vallauris (06)
Sandrine Muret, PE à Mouans-Sartoux (06)
Nadine Huver-Furling, Mouans-sartoux ICEM 06
Vincent Alès, professeur des écoles, militant SNUipp (76)
Stéphanie Michel, professeure des écoles (76)
Gaëlle Chevallier, professeure des écoles (76)
Jean-Marie Payan, ICEM 76
François Le Ménahèze, militant pédagogique ICEM-pédagogie Freinet, auteur
Laëtitia Heureux, professeure des écoles (76)
Hervé Allesant, professeur des écoles, directeur, Militant pédagogique ICEM (13)
Clément Pavis, professeur des écoles, ICEM (95)
Laurence Bizet, professeurs des écoles (76)
Agnès Muzellec, ICEM-pédagogie Freinet (76)
Virginie Crémoux, professeure des écoles, coordinatrice ULIS-école (77)
Sébastien Dubot, professeur des écoles (76)
Alexandre Lelarge, professeur des écoles (76)
Sylvie Milan, professeure des écoles (76)
Laure Laurent, professeure des écoles (76)
Guy Goupil, association des Amis de Freinet
Renée Goupil, association des Amis de Freinet
Valérie Decaux, professeure des écoles (76)
Abigail Descombes, PE en Alsace, ICEM 67
Daniel Gostain, membre de l'ICEM (75)
Aurélie Kester, professeure des écoles (76)
Céline Hollebecq, enseignante et directrice, école Publique St Gabriel Avignon
Carole Bonin, professeure des écoles (71)
Loïc Fabien, professeur des écoles (76)
Maëlle Lerat, professeure des écoles (76)
Julien Zirondoli, GD ICEM 35, professeur des écoles
Isabelle Lescouarch, professeure des écoles (76)
Hélène Moreaux, professeure des écoles (76)
Lise Cramoysan, militante SNUipp (76)
Thierry Cadoret, GD ICEM 35, professeur des écoles
Cécile Trotignon, professeure des écoles (36)
Christine Durand, ICEM-pédagogie Freinet
Isabelle De Ménézes, ICEM-pédagogie Freinet
Martine Page, GD ICEM 21, professeure des écoles
Joëlle Martin, ICEM-pédagogie Freinet
Jean Le Gal, militant des droits de l’enfant, ICEM-pédagogie Freinet
Anne-Charlotte Lacroix, professeure des écoles (76)
Muriel Quoniam, ICEM-pédagogie Freinet
Guillaume Cameleyre, professeur des écoles, GD ICEM 59
Julie Garnault, professeure des écoles (76)
Cyrille Brianchon, professeur des écoles (76)
Soizic Bourges, professeure des écoles (76)
Carole Larchevèque, professeure des écoles (76)
Cathy Delarue, ICEM-pédagogie Freinet (76)
Martin Lerebourg, professeur 2nd degré (44)
Valérie Girardon, ICEM pédagogie Freinet, collectif Question de classe(s)

*

Pétition à signer et diffuser à partir de ce lien : https://www.change.org/p/enseignants-blanquer-démission

 

* dans la version initiale mise en ligne le 01/11/2020, une confusion des termes faisait que le terrorisme était qualifié d' "islamique" au lieu d' "islamiste". Correction apportée sur le site de la pétition dès le 03/11/2020 au matin.