ASE, UN RESEAU DE TRAFIC D’ENFANTS EN FRANCE

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


Le 16 juin 2011, mon ex-femme fait une fugue et dépose 2 plaintes en pénale contre moi. 

Nos deux garçons de 1 et de 3 ans sont placés à « l’Aide sociale à l’enfance » (ASE) pour 6 mois. « L’ordonnance vise la fragilité psychiatrique de la mère et un enquête à l’égard du père » 

En septembre 2012 je suis mis hors de cause et blanchi de tous soupçons.

19 avril 2012, un juge, pour enfants de Versailles ordonne, le retour de mes enfants à mon domicile.

La décision du juge pour enfants de Versailles n’est respectée par l’ASE.

Mes visites à mes enfants sont supprimées par l’ASE, contre la décision du juge pour enfants pendant un an et mes enfants sont victimes des maltraitances et blessures pendant cette période.

En 2013, mes enfants sont remis par l’ASE à l'UFSE une association loi 1901 en Normandie qui les place à son tour dans deux familles d’accueils distants de plus de 100 km.

Courant 2014, je vois mes enfants régulièrement et tout se passe correctement.

En 2015 j’ai publié un rapport de 40 pages à l’attention du ministre des Affaires sociales de l’époque que j’ai diffusé largement dans les administrations et sur internet.

Depuis cet évènement, à part quelques visites clandestines, je n’ai eu aucun signe de vie de mes enfants âgés de 8 et de 10 ans en 2018.

Officiellement l’UFSE de l’Aigle (61300) prétend que je refuse de respecter les règles des visites médiatisées, consistant à ne pas amener à manger à mes enfants. Ne pas prendre des photos de souvenir d’eux. Et ne pas leur parler pendant mes visites.

C’est pour ce motif que l’UFSE  a demandé la suppression de mes visites.

Les juges pour enfants de Versailles n’ont fait qu’appliquer les décisions des services qui détiennent mes enfants. Je précise que je n’ai aucun problème social ni de la santé ni de la justice. Je suis enseignant depuis plus de 20 ans.

C’est à la suite d’une visite clandestine après 4 années de privation en septembre 2018 que j’ai pu signaler les déformations des dents incisives de mon garçon de 10 ans.

J’ai vu dans la même famille d’accueil que mon garçon, un jeune homme vers la fin de son placement avec des dents déformées qui sortaient de sa bouche. (Il n’a visiblement pas eu de visite clandestine).

L’ASE est sensée de protéger les enfants qu’il confie à ses sous-traitants.

Mais depuis 2012, mes enfants ont la même référente à l’ASE Chanteloup les Vignes. J’ai signalé  régulièrement avec des preuves à l’appui  que cette référente est mythomane et malveillante. Mes signalements sont toujours restés sans effet.

Selon certains reportages journalistiques en France, dans les services de l’ASE on s’offre entre collègues, des cadeaux et des restaurants de luxe avec l’argent destiné à la vie quotidienne des enfants placés. Et on se tient ainsi par la barbichette.

Les juges pour enfants n’ont pas la possibilité d’assumer leur rôle d’arbitre neutre et indépendant :

Ils sont face à un milieu très organisé,  qui profite des failles du système et la fragilité de son public, pour évincer ou soumettre les parents, isoler les enfants et détourner les 7500€ par mois destiné à leurs vies quotidiennes.

Agissez pour ne pas devenir des victimes.

Signez ma pétition  : https://www.change.org/p/ase-un-reseau-en-france

POUR PLUS D’INFORMATIONS :

You Tube : https://www.youtube.com/channel/UCsCqrEjU4lXzcbhHvP6nxDA

Twitter : https://twitter.com/ziya_dali

Facebook : https://www.facebook.com/Lanceur-dalerte-179723692609102/

Site web perso. : WWW.HEYDARI.COM

Au cœur de la république : https://www.youtube.com/watch?v=ZzVmFxBaey4&app=desktop

Les journalistes de la voix du nord :
https://www.youtube.com/watch?v=zvABYAkfgFY&feature=youtu.be



Ziyadali compte sur vous aujourd'hui

Ziyadali HEYDARI a besoin de votre aide pour sa pétition “ase un reseau en France”. Rejoignez Ziyadali et 1 920 signataires.