Annulation des contraventions concernant le radar A3 Montreuil PK/PR001+900

Annulation des contraventions concernant le radar A3 Montreuil PK/PR001+900

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !


A l’attention de l’ANTAI

A l’attention de la CACIR

A l’attention de la DIRIF

A compter du 24 février 2020, un radar autonome dit de chantier a été installé au niveau de  la bretelle d’accès à l’A3 depuis Montreuil, au niveau de l’ A186 direction de Noisy sortie 2.  

Ce radar chantier est installé au début de l'ancienne A186 lorsqu'elle est parallèle à l'A3, au niveau du pont avant la sortie Romainville.

Alors que cette portion était limitée à une vitesse de 70km/h, celle-ci a été abaissée à 50 km/h semble-t-il du fait de travaux (travaux non visibles à ce niveau à ce jour…).

Depuis, des centaines d’automobilistes se sont fait flasher par ce radar PK/PR:001+900 Direction Paris vers NOISY LE SEC. 93100 Montreuil et les PV arrivent en série dans les boites aux lettres.

La difficulté tient au fait que du fait d’un défaut de signalisations visibles, les usagers empruntant cette portion n’ont pas pu prendre connaissance de l’abaissement de la limitation de vitesse de 70 à 50km/h.

En effet, le panneau 50 ainsi que l’avertissement radar se trouvaient occultés par la végétation, ainsi qu’en attestent les nombreuses photographies et vidéos prises par les usagers pour appuyer leurs contestations. (cf. photo d'illustration)

Encore, du fait de la configuration des lieux, les usagers ont légitimement pensé que la zone était limitée à 70 km/h s’agissant d’une voie d’accélération et d’insertion en direction de l’A3.

Compte tenu de ce que les voitures situées sur les voies de gauches arrivent à grande vitesse, il aurait même été dangereux de considérer qu’il faillait rouler à 50 et non 70km/h pour s’insérer vers l’A3.

Encore pour preuve que les panneaux de limitation et d’avertissement étaient invisibles,  la DIRIF a procédé entre le 23 et le 24 juillet 2020 au désherbage des buissons et de la végétation, probablement à réception de nombreux courriers de réclamation.

Le panneau 50 et l’avertissement radar sont désormais un peu plus visibles pour les usagers empruntant cette portion. Il subsiste néanmoins un défaut de signalisation globale sur la zone et il demeure dangereux de rouler à 50 km/h quand certains roulent encore à 70km/h...

Si le panneau 50 est un peu plus visible, ce n’était pas le cas pour tous les usagers ayant emprunté cette zone entre mars et le 24 juillet 2020, date du nettoyage de la zone.

La DIRIF doit reconnaitre sa responsabilité dans le défaut d’entretien de la zone, le défaut de signalisation et l’ANTAI et la CACIR doivent procéder à l’annulation des contraventions infondées.

Aujourd’hui, ce sont des centaines de personnes qui se retrouvent victimes de ce radar.

Cette situation cause un préjudice financier important. Les usagers n’ont pas d’autres choix que de devoir payer :

-       Payer l’amende minorée de 90 € pour limiter les frais,

-       Payer le montant de la consignation de 135 € pour pouvoir contester,

A cela s’ajoute la perte de points, et le risque d’annulation pure et simple du permis de conduire et/ou l’engagement de frais complémentaires pour la réalisation d’un stage de récupération de points.

Nous demandons donc l’annulation des contraventions émises pour les raisons susvisées.

L’annulation est d’autant plus justifiée que le traitement des contraventions par l’ANTAI a pris plusieurs mois.

Comment est-il possible que des personnes verbalisées pour une infraction en mars ou en juin reçoivent les contraventions courant juillet ?

Dès lors, les personnes empruntant régulièrement ce trajet n’ont reçu les premiers PV, qu’un mois après le premier « excès » et n’ont pas pu être en mesure de rectifier la vitesse, alors que rappelons-le, la signalisation était inexistante.

Aujourd’hui, les contraventions arrivent à la chaine : 3, 5, 9 PV et combien encore ?

Cette situation est inacceptable.

Elle fait d’ailleurs écho à un précédent, sur l'A3, après la sortie 2 Romainville Montreuil, juste avant le tunnel de Bagnolet direction Paris. La limitation initiale de 90km/h avait été abaissée à 70km/h, alors qu’aucun panneau de signalisation n’avait été installé pour en informer les conducteurs.

Après une forte mobilisation des victimes de ce radar, des milliers d'automobilistes verbalisés par le radar chantier installé dans cette zone de travaux limitée à 70 km/h entre le 15 mai et le 17 juillet 2017 ont vu la verbalisation annulée du fait d’une fait d'une mauvaise signalisation de la vitesse maximum autorisée.

Il ne fait aucun doute que le nouveau radar PK/PR:001+900 Direction Paris vers NOISY LE SEC 93100 Montreuil est probablement l’un des plus actifs de France et a piégé des milliers d'automobilistes comme en attestent les centaines de commentaires postés sur les réseaux sociaux et sur internet, par des automobilistes dépités.

En conséquence, il est demandé à l’ANTAI et la CACIR d’annuler l’ensemble des contraventions injustement émises, de procéder au remboursement des amendes réglées ainsi qu’à la restitution des points.

Nous vous invitons à partager, signer la pétition et nous rejoindre sur les groupes Facebook :

-       Contestation radar chantier A3 MONTREUIL PK/PR 001+900

-       Radar A3 Montreuil - Groupe d'usagers

Ensemble soyons mobilisés,

En vous remerciant,

Sigride BANY