Petition update

Scandaleux - N'arrêtons pas de signer

R. JACKMAN
France

Jun 22, 2018 — Hier, a été voté l'arrêt d'Autolib', au terme d'une séance "houleuse", à 55% des voix pour.

Petit Florilège de perles qui devraient nous faire bondir, en tant que simple citoyens.

(Extraits de l'interview de Mme Catherine Baratti-Elbaz publiée dans le Parisien et relayée par la mairie de Paris comme une justification valable):
- "Le 25 mai dernier, le groupe Bolloré nous a adressé un courrier nous proposant une alternative : soit régler une facture astronomique. Je proposerai donc aux élus du syndicat de voter pour la résiliation du contrat. C’est la meilleure façon de défendre les contribuables."
Et si les contribuables étaient consultés? Les contribuables sont aussi ceux qui utilisent Autolib'. Et aussi ceux qui ont massivement signé cette pétition, dont la mairie ne fait pas grand cas. A-t-elle l'impression de les défendre aussi?

- "Notre syndicat est aussi le porte-parole des abonnés. Or, ceux-ci estiment qu’Autolib’ s’est nettement dégradé ces derniers temps : qu’il s’agisse de la propreté et de l’état des véhicules ou de leur disponibilité.
D’ailleurs, le groupe Bolloré le reconnaît également."
Pouvez-vous en apporter les preuves? Avez vous des statistiques? C'est un raccourci, au mieux de très mauvaise foi. Sous-entendez vous que nous serions soulagés, nous usagers, de la disparition d'Autolib' ? Le service fonctionne parfaitement, les service client est au top, les quelques ratés sont pris en charge et la dégradations des véhicules est à mettre autant sur notre éducation latine défaillante que sur Autolib qui a fait des efforts. Utilisez-vous vous-même Autolib' pour savoir toutes ces choses?

- "Cette résiliation, c’est donc aussi une formidable opportunité qui s’offre à nous. Elle va permettre l’émergence de nouveaux services, de meilleure qualité.". CQFD, cherchez l'argent; c'est aussi le principe du nouveau Vélib' . Rappelez-nous votre bord politique?

"La présence de plusieurs opérateurs fera jouer la concurrence. Cela devrait profiter aux usagers." Cette dame est-elle bien certaine d'être de gauche? Cette pétition rassemble évidemment des citoyens de tout bord politique, mais il serait bon que madame Bratti-Elbaz se souvienne quel est le sien et parler comme une socialiste lorsqu'on parle de sujets de société.

"Je suis confiante sur le fait qu’elles trouveront un modèle économique bénéficiaire." Cet excès de confiance inconscient est d'un amateurisme à faire pleurer.

"Le changement d’opérateur pour Vélib’a tourné au fiasco intégral. Pouvez-vous garantir que le même scénario ne se reproduira pas avec Autolib’ nouvelle version ? ---- Oui" .
Non. Clairement non. Un enfant le verrait.
----
Extrait d'autres médias relatant la séance d'hier:
"D'autres élus ont tenté pendant la séance houleuse d'obtenir plus de temps pour consulter les documents de la négociation. Ils ont cherché à entendre la version de Marie Bolloré, directrice mobilités du groupe éponyme, présente dans le public. Sans succès. ". Si c'est vrai (mais la méthode et connue d'ores et déjà, il est fort peu probable que ce soit faux)... mais, dans quelle démocratie vit-on??

"Le maire UDI de Sceaux Philippe Laurent reconnaît lui aussi que les élus de banlieue se sont appuyés confortablement sur la mairie de Paris, jusqu'à signer un contrat qu'ils n'avaient pas lu". Pareil que précédemment, mais en pire. Si nous étions les citoyens que nous méritons d'être, on ferait révoquer nos élus pour moins que ça.

Catherine Baratti-Elbaz, a justifié la précipitation de la décision par le fait que « l'entreprise est restée sur sa position et s'est montrée totalement fermée à tout accord raisonnable. »
Qui nous assure que vous y êtes ouvertes? Vous madame Barrati-Elbaz, vous Madame Hidalgo; vous faites preuve, envers les utilisateurs, les employés et les signataires de la présente pétition qui se sont mobilisés pour vous signifier que nous existons, d'un dédain qui est difficilement supportable et qui ne devrait pas être tolérable en démocratie. Le dialogue est tout à fait fermé, et vous le fermez en passant en force une proposition pour laquelle les élus ne peuvent pas voter en pleine conscience; ils n'ont pas les éléments nécessaires pour prendre une décision véritablement démocratique. Tout ne se joue pas entre vos égos, le portefeuille et M. Bolloré. Une myriade d'autres choses sont à prendre en compte, mais vous avez l'air de n'en faire pas plus de cas que de moustiques sur votre pare-brise (personnel, en l'occurrence).

Nous demandons que la décision du Syndicat soit reportée et que soit reçue une délégation représentant les usagers et les salariés, sur la base du volontariat. Nous demandons que ne soit pas traitée comme un point de détail une pétition qui a su collecter +de 20 000 signatures en 3 jours, signe d'un émotion et mobilisation POUR le service bien plus grande que ce que laisse entendre Madame Baratti-Elbaz d'un revers d'opinion personnelle, en sous-entendant que, de toute façon, le service se dégradait (de là à prétendre que les usagers sont soulagés, il n'y a qu'un pas qu'elle n'ose pas encore franchir, le sens du ridicule finit tout de même par prévaloir). Nous irons porter s'il le faut cette présente pétition directement à Madame Hidalgo.

Indignons-nous.


Keep fighting for people power!

Politicians and rich CEOs shouldn't make all the decisions. Today we ask you to help keep Change.org free and independent. Our job as a public benefit company is to help petitions like this one fight back and get heard. If everyone who saw this chipped in monthly we'd secure Change.org's future today. Help us hold the powerful to account. Can you spare a minute to become a member today?

I'll power Change with $5 monthlyPayment method

Discussion

Please enter a comment.

We were unable to post your comment. Please try again.