Petition Closed

10 députés, toutes tendances confondues, ont participé à une tribune dans le Nouvel Observateur intitulée "Osons rénover l'Assemblée!" avec des propositions concrètes pour abolir les privilèges des élus (1).

Jamais la défiance à l'égard de la représentation nationale n'a été aussi profonde. En plein débat de la loi sur la transparence de la vie publique au Parlement, nous, citoyens, agissons et manifestons notre soutien pour que leurs propositions soient suivies et enrichies.

Une première étape, a été franchie.

C'est un encouragement pour que la défiance se transforme en confiance et que l'écoute et le respect des citoyens grandissent encore.

Le texte sur la transparence a été adopté et peut être amélioré par les sénateurs dans l'esprit des propositions des 10 députés. Nous pouvons continuer à nous mobiliser pour obtenir une loi plus offensive, pour que notre pays, la France, devienne une référence en matière de transparence de la vie publique.

Merci de signer et diffuser la pétition à tous vos proches.


Nous invitons chaleureusement chaque pétitionnaire à rester dans la tonalité de l'initiative des 10 députés et de leur esprit républicain. 

(1) leurs propositions vont de l'abolition du régime spécial des retraites des députés, à la fin de l'exonération fiscale de l'indemnité de frais de mandat, la suppression de la réserve parlementaire, ou encore la lutte contre les conflits d'intérêts et les lobbys.

Letter to
Premier Ministre Jean-Marc Ayrault
Députée Karine Berger
Députée Barbara Romagnan
and 9 others
Député Razzy Hammadi
Député Jérôme Guedj
Député François de Rugy
Député Gérard Darmanin
Député Bruno Le Maire
député Laurent Wauquiez
député Olivier Faure
Député de la 2ème circonscription de la Somme, co-présidente du groupe écologiste à l'AN Barbara Pompili
président de la république François Hollande
Vous avez participé à la tribune dans le nouvel observateur "Osons rénover l'Assemblée !"

Jamais la défiance à l'égard de la représentation nationale n'a été aussi profonde. Nous citoyens, agissons et manifestons notre soutien pour que vos propositions deviennent effective.

Nous souhaitons que cette défiance se transforme en confiance et que l'écoute et le respect des citoyens ne s'arrêtent pas aux moments de consultation nationale.

Une première étape est franchie. Des amendements ou des propositions de loi sont nécessaires pour que votre proposition d'abolition des privilèges devienne effective et ne reste pas un coup de colère sans suite. Nous continuons à vous soutenir pour que le texte continue d'évoluer dans le sens de vos propositions initiales. Le sénat a adopté des amendements mais le texte doit encore évoluer avant le vote de septembre.

Nous restons attentifs à son devenir.