Faites du bruit pour MurMure ! Un lieu inédit dédié au son au cœur de Paris

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


MurMure a besoin de votre soutien pour exister. La décision sera prise mi-décembre par la Ville de Paris. D’ici là, signez, relayez, partagez… Et n’hésitez pas à donner les raisons pour lesquelles vous soutenez le projet.

Et si demain, au centre de Paris, existait un lieu dédié au son, fédérateur, ouvert à tous, respectueux de l’environnement et du voisinage ?

Retenu parmi les 4 finalistes de l’appel à projet « Réinventer Paris 2 » pour la réhabilitation de l’ancien transformateur électrique situé 67 boulevard de Charonne, Paris 11e, le projet MurMure vise à accueillir un écosystème vaste et dynamique rassemblant professionnels, amateurs, passionnés de musique, habitants du quartier et curieux.

À la croisée de toutes les pratiques, MurMure abritera une offre complète d’infrastructures de haute qualité pour l’écoute, la diffusion, la musique à l’image, l’enregistrement, la production et la postproduction.

9 000 m2 pour le son et les gens qui le font
Lieu de création, de transmission, de commerces et de loisirs liés au son, MurMure comprendra près de 2 000 m2 de studios d’enregistrement de toutes tailles couvrant l’intégralité de la gamme des besoins actuels, une rue intérieure conviviale et ouverte à tous de près de 1 300 m2 avec bar et restaurant audiophile, artisan luthier, concept store, boutiques de matériel sonore… ainsi qu’un vaste espace de coworking pensé pour les professionnels du son, équipé de mobiliers sonores, salles de montage, de doublage, d’écoute, de projection…
Ce point de ralliement de tous les passionnés de musique et de son permettra d’enregistrer dans les meilleures conditions une bande son le matin, de chercher la perle rare parmi les vinyles entre midi et deux, de participer à une masterclass de musique de film l’après-midi, d’assister à un dîner-concert le soir, d’enregistrer une émission de radio… De travailler, composer, interagir, se distraire, trouver l’inspiration et plonger dans l’effervescence créative.

Le son sur tous les tons
« Priorité à la musique », c’est le mot d’ordre du Ministère de l’Éducation. Et pour cause, notre monde sonne comme jamais : développement de la musique à l’image (musique de films, de séries, de documentaires, clips musicaux ou publicitaires), multiplication des plateformes de musique (Soundcloud, Spotify, Deezer…), arrivée des classes de musique assistée par ordinateur au collège et lycée, développement massif des pratiques amateurs, prolifération des home studios, importance grandissante des sons liés aux interfaces numériques… Le son rassemble de plus en plus de savoirs et de savoir-faire différents au sein d’un écosystème vaste et dynamique : compositeurs, musiciens, éditeurs, manageurs, producteurs… mais aussi graphistes, communicants, designers, juristes, artisans…

Amplifier le signal
Malgré un contexte extrêmement favorable, le secteur des métiers du son et des professions associées est fragmenté et manque d’infrastructures adaptées aux nouvelles pratiques. Nos formations musicales et sonores sont performantes et attractives mais les principaux studios d’enregistrement historiques de Paris ont fermé (Davout, Grande Armée…) et, faute d’équipements ad hoc, les talents s’en vont créer ailleurs. À cela, nous répondons avec MurMure : un lieu sans équivalent à Paris, pour orchestrer, stimuler et doter l’écosystème des métiers du son des équipements dont il a besoin.

Paris mérite MurMure !

L’équipe projet MurMure*
Contact : projet.murmure@gmail.com

*Le projet MurMure est porté par un investisseur solide et une équipe pluridisciplinaire composée de professionnels passionnés et référents dans leurs domaines : architectes, designers, bureaux d’études en performances environnementales, acousticiens, musiciens et autres professionnels du son.

 



Projet compte sur vous aujourd'hui

Projet MURMURE a besoin de votre aide pour sa pétition “Ville de Paris: Faites du bruit pour MurMure ! Un lieu inédit dédié au son au cœur de Paris”. Rejoignez Projet et 4 629 signataires.