Appel pour la liberté du mode de commémoration des victimes du nazisme à Paris

Appel pour la liberté du mode de commémoration des victimes du nazisme à Paris

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !
Quand elle atteindra 2 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !
Stolpersteine en France - Pavés de mémoire en France a lancé cette pétition adressée à VILLE DE PARIS

Avec Munich, de sinistre mémoire, Paris est la seule ville d’Europe qui refuse encore les Pavés de Mémoire.
La chargée de la Mémoire de la ville de Paris s’appuie sur l’avis qu’elle a sollicité auprès du Mémorial de la Shoah et son directeur. 

Elle répondait ainsi à une demande de rendez-vous pour présenter le projet Stolpersteine :

"Les Stolpersteine ne sont pas adaptés au travail de mémoire parisien. Les Juifs n’ont pas disparu de France, ils sont encore présents.
Les Stolpersteine renvoient une image qui ne convient pas à la France où 75% des Juifs ont survécu. Par ailleurs, marquer d’un signe distinctif, au sol, les lieux où les juifs ont vécu ne nous convient pas, marcher sur ces pierres ne constitue pas un symbole acceptable. Pour toutes ces raisons, le Mémorial de la Shoah n’a jamais voulu s’associer à ce projet, et nous partageons pleinement ces arguments"

Outre le fait que nous ne pouvons pas accepter une position qui s’impose à tous les citoyens d’origine juive, ni a fortiori à tous les citoyens quels qu’ils soient (des Pavés de Mémoire sont produits aux noms de toutes les victimes du nazisme : déportés pour raison politique, raciale, religieuse, sexuelle ou pathologique), la position de la Mairie de Paris manifeste l'aveu de cette mauvaise image de la France que l'on préfère mettre sous le tapis comme la poussière, une poussière brûlante.
Oublie-t-on le repentir enfin exprimé lors du discours de Chirac ? On assiste à une inconséquence manifeste et à un relent très amer face à une responsabilité trop gênante et inavouable, inscrite, qu'on le veuille ou non, dans le livre d'Histoire de la France et dans celui de l'Histoire tout court. 

Notre groupe de citoyens pour des Stolpersteine à Paris ne peut accepter cela. Nous sommes déterminés à organiser une pression démocratique à l’endroit des autorités parisiennes afin qu’elles s’ouvrent et soutiennent les multiples modalités du devoir de mémoire et la cohésion sociale. 

En parallèle, les familles des victimes parisiennes qui désirent voir poser des pavés sont invitées à rejoindre notre action pour présenter conjointement un nombre important de demandes individuelles. 

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !
Quand elle atteindra 2 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !