Le soutien à la Chill Session grenobloise

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


"93, le temps des cassettes"
-
Ok Grenoble, ça sent très mauvais pour les Chill Session.

En 2013, l'association Carton-Pâte Records lance une série d'événements nommés les Picnik Electronik. Le but est d'offrir un événement gratuit, aux grenoblois, le samedi après-midi. Un événement permettant de réunir familles, jeunes, moins jeunes, autour d'un pique-nique dans un parc emblématique de la ville, lieu de rencontre et de vie depuis toujours.
Au fil des années, l'événement a évolué, s'est transformé et est devenu la Chill Session.
Le but est toujours identique : offrir aux grenoblois un moment de rencontre, de partage, de détente,dans un parc, agrémenté de House Music.
Le tout en famille ou entre amis. Arrêter le temps & transformer le samedi après-midi à Grenoble en un moment de sourire.

Nous avons organisé ces événements conjointement avec la Ville de Grenoble entre 2013 et 2015, mais depuis 2016, le manque de dialogue, de compréhension et surtout d'échange avec nos institutions commencent à devenir problématique.
Et pourtant, ces Chill Session résument aujourd'hui parfaitement ce que nous défendons au sein de Carton-Pâte Records et de l'image que nous avons de Grenoble.

Les Chill Session ne sont pas notre événement mais le vôtre, c'est quelque chose que nous mettons en place en total autofinancement, de manière déclaré et parfaitement encadré par nos soins, par plaisir, pour votre plaisir car cela nous donne énormément de bonheur. Vous voir avec le sourire, au pied des montagnes, à chiller dans un parc, à danser à nos côtés, à mettre de côtés nos différents, nos origines, nos idéaux, pour le temps d'une journée est quelque chose qui nous tient à cœur.

Au fil des années, nous avons été sujet à différentes attaques de la part des institutions pour interdire ces journées de plaisir. Malgré tout, le manque de dialogue nous permettait de maintenir ces évènements car aucune décision formelle n'était prise de la part de la Ville de Grenoble jusqu'à aujourd'hui : c'est chose faite.

Après 4 années à construire cette journée comme une référence grenobloise, nous avons reçu un refus d'occuper l'espace public pour la mise en place des Chill Session.
Les propos sont clairs, les Chill Session ne sont pas "interdites", on nous refuse simplement de le faire dans le Parc Paul-Mistral, mais également dans d'autres parcs à Grenoble.

La situation aujourd'hui est assez inédite, le Parc Paul Mistral accueille d'autres événements, qui, je cite, "sont incompatibles avec la tenue de vos manifestations" mais nos propositions d'autres lieux restent sans réponses à ce jour. Nous réfléchissons à une solution pour continuer de vous offrir ces journées mais cette situation nous laisse perplexe.

C'est pour cela, qu'aujourd'hui, on vous demande pour la première fois votre aide, votre soutien, vos idées, bref on est dans l'impasse et c'est la me***...
Oui, on veut continuer à te donner le sourire le samedi après-midi au soleil.

On a toujours été des plus transparents sur nos actions, ce que l'on met en place, par le biais de nos artistes, nos sorties, nos événements, nos soirées, etc...
Aujourd'hui on te demande un coup de pouce, en partageant l'information, en nous donnant ton point de vue, ta vision (on accepte toute vision sur le sujet, que tu sois participant aux Chill Session ou habitant qui subit l'événement, personne avec qui on dialogue également le plus possible), mais également en signant et partageant cette petite pétition, si tu soutiens, ça nous donne de la matière, pour faire comprendre que l'on aime bien ça, les Chill Session à Grenoble...

-
Grenoble, on vous aime, voir encore aujourd'hui un dialogue de sourd et une incompréhension sur notre génération nous fait mal, beaucoup trop mal...



Shikijo compte sur vous aujourd'hui

Shikijo PETROSKI a besoin de votre aide pour sa pétition “Ville de Grenoble: Le soutien à la Chill Session Made in Grenoble”. Rejoignez Shikijo et 3 010 signataires.