URGENT / Stop au renvoi de Monsieur Sunil C.

URGENT / Stop au renvoi de Monsieur Sunil C.

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Myrian MORALES a lancé cette pétition

Sunil C. est un journaliste bangladais issu de la minorité hindoue. La présence du parti politique islamique « Jamaat-e-islami » dans le gouvernement rend la situation des communautés religieuses minoritaires plus vulnérables. Amnesty International, Human Rights Watch, Reporters Sans Frontières et l’ONU dénoncent la violation constante des droits humains dans cet État, en particulier la liberté d’expression.

En 2011, Sunil dénonce aux journaux ainsi qu’à la police la présence d’individus fabriquant des bombes dans une maison. Il est alors kidnappé, puis libéré en échange d’une rançon et enfin, menacé de mort.

Craignant pour sa vie, il est alors contraint de fuir le pays, vers l’inconnu, abandonnant ses deux jeunes enfants, sa femme qui lutte aujourd’hui contre un cancer du sein, sa mère malade ainsi que son emploi. Il arrive en Suisse en janvier 2012 et demande l’asile, lequel lui a été refusé, Berne considérant que les violences ne sont pas du fait des autorités Bangladaises. Depuis plus de 10 ans, Sunil C. se bat pour que sa cause soit entendue, en vain. Il travaille dans la restauration depuis 2014, il est indépendant financièrement, et a même remboursé l’aide sociale qu’il a perçue en arrivant en Suisse. Il entretient d’excellentes relations avec les personnes qui l’entourent, ce qu’affirme également son employeur, un restaurateur genevois réputé, ainsi que la coprésidence du Parti Socialiste de la Ville de Genève qui le soutiennent. Il n’a aucune dette et a un casier judiciaire vierge.

Depuis le début de cette année, la vulnérabilité des minorités hindoues s’est aggravée au Bangladesh et Sunil espère de tout cœur que sa demande de reconsidération aboutisse au vu de la situation actuelle. Sunil risque de se faire arrêter dès son arrivée, et il encourt des conditions de détention contraires aux principes du Pacte international des droits civils et politique. Un rapport récent du Comité contre la torture l’ONU fait état d’arrestations illégales et de répression contre des personnes, notamment les journalistes et les défenseurs des droits humains, qui osent s’exprimer contre le gouvernement actuel. Il y dénonce également l’impunité des tortionnaires au Bangladesh.

Aujourd’hui, Sunil se trouve en détention administrative en vue d’un renvoi forcé au Bangladesh, prévu le 11 juillet 2022, alors même qu’il risque la répression de ses opposants et du gouvernement à son retour. Sa détention sera examinée devant le Tribunal administratif de première instance vendredi à 9h30 au Palais de justice à Genève.

Venez aussi DEMAIN vendredi 17 juin à 9h devant le Palais de justice (1, Pl. Bourg-de-Four) pour le soutenir.

Signez la pétition pour montrer votre soutien à Sunil et d’exiger du Conseil d’Etat de la République du Canton de Genève de le libérer immédiatement et de renoncer à son renvoi.

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !