Retrait des granultats issus de pneus usagés des terrains synthétiques UrbanSoccer.

0 a signé. Allez jusqu'à 200 !


Récemment le magazine "So foot" puis l'émission de télévision "Envoyé spécial" ont alerté les usagés sur l'éventuelle nocivité des terrains synthétiques.

Les granulats issus du recyclage de pneus usagés utilisés pour la fabrication de ces terrains pourraient induire des cancers.

http://www.sofoot.com/190-substances-indiquent-un-potentiel-cancerogene-450783.html

A partir de la 34e minute:

https://www.france.tv/france-2/envoye-special/415079-emission-du-jeudi-22-fevrier-2018.html

Les ministères de la Santé, de l’Écologie, du Travail et de l’Économie viennent de demander une étude approfondie à l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). 

En attendant, le groupe UrbanSoccer est un des leader du marché du football sur terrain synthétique avec 32 centres en France. Tous les jours des milliers de joueurs louent leurs terrains à prix d'or. (Location d'un terrain pour 1 heure, comprise entre 50 et 85 euros).

La pratique du football à 5 sur terrain synthétique est ludique et adaptée à tous. Pour que cette pratique perdure sans danger pour la santé des utilisateurs, il semble obligatoire de demander à UrbanSoccer d'appliquer un principe de précaution. D'autant qu'il existe des alternatives aux granulats en pneus recyclés. En effet : le liège, le caoutchouc naturel etc... sont déjà utilisés comme granulats de substitution sur de nombreux terrains. Certes ils sont plus chers à l'achat mais bon, il en va quand même de notre santé et de celle de nos enfants !

En remplaçant les granulats en pneus recyclés UrbanSoccer frapperait un grand coup et enverrait un message fort à tous les passionnés prêt à dépenser une dizaine d'euros chaque semaine pour jouer au foot à 5 sur un terrain synthétique sans risque sanitaire. 

 

 

 

 

 

 



Morvan compte sur vous aujourd'hui

Morvan JULES MAURICE a besoin de votre aide pour sa pétition “UrbanSoccer: Retrait des billes issues de pneus usagés des terrains de foot synthétiques UrbanSoccer.”. Rejoignez Morvan et 156 signataires.